Notre arrivée au Vietnam

Voilà, ça y est! Nous vous l’avions annoncé il y a plus de 6 mois et cette fois nous sommes enfin au Vietnam! Sortir du Cambodge fut une simple formalité, c’est le chauffeur du bus qui s’est chargé de faire tamponner nos passeports ce qui nous a évité de devoir lâcher un dollar de bakchich ou plutôt de parlementer pour ne pas payer ce fameux bakchich. Côté vietnamien, obtenir le tampon fut tout aussi facile, surtout que nous avions déjà obtenu notre visa à Phnom Penh. Nous avons juste dû passer une « visite médicale » qui consiste à remplir un formulaire et à se faire pointer un pistolet sur la tronche pour mesurer notre température. Bonne nouvelle, nous n’avons pas la moindre fièvre! Par contre, là on a essayé de nous soutirer 1$. Nous avons refusé en prétextant n’avoir plus aucun dollar et ça a fonctionné. Encore une fois, nous avons passé entre les gouttes.

VanFab : 2 – Corruption : 0

Ha Tien

Nous avons fait un petit arrêt à la ville frontière de Ha Tien. C’est une petite ville sans grand intérêt mais qui nous a permis de retirer nos premiers dongs et surtout de siroter notre premier Ca Phê Da et de déguster notre premier Banh Mi!

Rach Gia

Rach Gia est une petite ville de pêcheurs à l’extrême sud du Vietnam continental sur la mer de Chine Méridionale. La ville en elle-même n’a aucun intérêt, c’est juste le point de départ pour Phu Quoc, île que nous irons visiter plus tard avec les parents de Fabien. Pour nous, ce sera un premier contact avec un Vietnam pas trop touristique. Comme il n’y  pas beaucoup d’Occidentaux en ville, nous sommes toujours accueillis avec des « Hello! » et des grands sourires. Ici, personne ne parle le moindre mot d’anglais mais ce n’est pas un problème, un sourire, des gestes et quelques mots de base en vietnamien suffisent amplement à communiquer, les Vietnamiens étant très ouverts et pas du tout timides envers les étrangers. Heureusement, l’alphabet latin est de rigueur et nous permettra de reconnaître et d’assimiler de nouveaux mots assez rapidement. (Surtout ceux concernant la bouffe, comme par hasard!)

Se promener sur le front de mer est assez sympa, c’est piéton, loin du trafic et nous profitons de l’air maritime qui rafraichit bien l’atmosphère.  Ici, le rythme de vie est vraiment tranquille entre les bateaux de pêcheurs et les terrasses ombragées. Il faut savoir que le café est une vraie institution au Vietnam. Il a été introduit par les Français à l’époque coloniale et les Vietnamiens se le sont approprié faisant de la pause café un vrai mode de vie.

Nous avions déjà effectué un petit voyage au Vietnam il y a presque trois ans et nous avions eu un véritable coup de cœur pour ce pays. Il était clair qu’il allait être sur la liste de notre tour du monde! Nos premiers pas ici ont confirmé l’impression que nous avions alors et nous nous réjouissons de prendre le temps d’en découvrir un peu plus puisque nous avons pris un visa de trois mois.

La logique voudrait que nous continuions notre route par le delta du Mékong mais c’est une région que nous avons déjà en partie explorée à l’époque et que nous avons prévu de visiter avec nos amis dans un premier temps puis, plus tard, avec les parents de Fabien. Nous allons donc le traverser sans nous y arrêter cette fois-ci pour nous retrouver, si tout va bien, un peu en hauteur.

3 réflexions sur « Notre arrivée au Vietnam »

  1. Superrr, vous êtes arrivés au Vietnam. Je suis à Ha Noï depuis une semaine et m’y débrouille maintenant parfaitement. Les moto crab (à ne pas confondre avec les motos crottes) n’ont plus aucun secret pour moi et j’ai adopté le rythme des locaux avec grand bonheur. Je pars vers la baie d’halong dans deux jours. Vous avez raison, c’est un merveilleux pays. E.visa d’un mois seulement, je remonterai par le Cambodge je pense. L’avantage d’être deux pour la nourriture est indéniable, quand l’un n’aime pas, l’autre peut finir le plat. Moi, seule, j’ai peur d’essayer !

    J’aime

    1. Trop bien!! Quelle température fait il dans le nord? J’avoue que je redoute un peu Hanoi en janvier, je suis une grande frileuse!
      Ne t’inquiète pas trop pour la nourriture au Vietnam, en général ce n’est pas épicé il faut juste aimer la coriandre.
      Si tu t’es déjà mis au rythme vietnamien, prépare toi à être encore beaucoup plus relax au Cambodge!
      Profite bien de ce superbe pays et nous te souhaitons encore plein de belles aventures!!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :