2 ans de vadrouille! Le grand bilan

Il y a pile 2 ans, amis et proches nous ont accompagnés à l’aéroport de Genève où nous avons commencé l’aventure de notre vie. Depuis, nous avons découvert de nouvelles contrées, acquis de l’expérience, goûté de nouvelles saveurs et rencontré des gens extraordinaires de tous horizons. Nous avons l’impression d’avoir vécu au moins 10 vies durant ces 24 mois et d’être devenus des personnes différentes. Il est donc temps de dresser un petit bilan de toutes nos aventures incroyables.

Les chiffres
  • Pays visités : 22 Brésil, Uruguay, Argentine, Chili, Bolivie, Pérou, Equateur, Etats-Unis, Mexique, Hong Kong, Malaisie, Singapour, Brunei, Indonésie, Thaïlande, Laos, Sri Lanka, Emirats Arabes Unis, Oman, Inde, Birmanie et Cambodge. Seulement deux nouveaux pays ces six derniers mois.
  • Budget : Suite à une mise à jour, notre application pour le budget a buggé  et nous avons perdu nos données. Donc pas de budget précis mais nous savons que nous sommes un peu en dessous de 30’000 francs (27’300€). Budget qui était prévu pour une année! Nous sommes donc des warriors dans la gestion des dépenses! Grâce à ça, à divers volontariats et à nos différents jobs online, l’aventure va pouvoir continuer!
  • Distance parcourue : 88’641 kilomètres, 8545 kilomètres ces six derniers mois. Ce n’est pas énorme mais nous avons privilégié la voie terrestre.
  • Température la plus basse : 13 petits degrés à San Cristobal de las Casas, au Mexique, en août 2018. Nous n’avons pas eu froid depuis plus d’une année!
  • Température la plus haute: 44 degrés à Agra au mois de mai. Nous aimons bien la chaleur mais 35 degrés nous suffisent amplement.
  • Altitude la plus basse : moins 35 mètres dans les dépressions salines de la péninsule Valdés en Patagonie Argentine. Nous sommes souvent à l’altitude zéro puisque nous sommes des amoureux de la mer.
  • Altitude la plus haute : 4070 mètres au Paso de Sico dans le désert d’Atacama au Chili. Depuis l’Amérique du Sud, nous restons à des altitudes très modestes.
  • Sites au patrimoine mondial de l’UNESCO visités : 31 : nous n’allons pas tous les énumérer car ça commence à faire beaucoup.  Il y n a deux de plus depuis notre dernier bilan : Sukhothai et Bagan
  • Les bobos : A part une chute à scooter à Hpa An, heureusement sans gravité, il n’y a pas grand-chose à signaler si ce n’est quelques piqûres d’insectes.
  • Les bébêtes dangereuses : un serpent à Songkhla et un énorme scorpion à Bangkok. Fait amusant : nous croisons souvent les pires bestioles en pleine ville alors que nous passons des heures dans la jungle sans rien apercevoir de très dangereux.
  • Matériel remplacé : un appareil photo et quelques fringues. Par contre, il semblerait que la malédiction des câbles USB ait été voir ailleurs.
  • La cuisine la plus épicée : Au Sri Lanka! La Thaïlande n’est pas en reste non plus.
  • Volontariats : 7 : un en Uruguay, 3 en Argentine, un en Equateur et 2 en Malaisie.
  • Nombre de fois où nous regrettons d’être partis : Après deux ans est-il vraiment nécessaire de répondre?
  • Ce qui nous manque de la Suisse : toujours rien…

Petit retour en Inde

Il y a six mois, lors de notre dernier bilan, nous venions d’achever un séjour de cinq semaines en Inde. Nous étions alors complètement fracassés psychologiquement par tout ce que nous venions de vivre et nous manquions cruellement de recul pour réellement mettre des mots sur nos ressentis. Qu’en est-il six mois plus tard après avoir digéré cette aventure?

Voyager en Inde ne laisse pas indifférent, même six mois après. Avec le recul, nous avons tendance à nous rappeler les choses positives et c’est tant mieux! Nous comprenons mieux les touristes indiens quand nous en croisons même si la société indienne et tous ses codes nous laissent toujours un peu perplexes. Nous nous sommes également rendus compte que certaines choses y fonctionnent très bien par rapport à d’autres pays moins roots comme par exemple les voyages en trains. Nous trouvons les grandes métropoles comme Bangkok ou Jakarta très calmes comparées à New Delhi ou Jaipur. La gastronomie indienne nous manque et, maintenant, nous ne sommes plus fermés à l’idée d’effectuer à nouveau un séjour dans le sous-continent. Comme nous l’avions écrit dans notre bilan, l’Inde nous l’avons adorée ET détestée tellement elle nous a pris au tripes. Nous nous sommes pris une sacrée baffe avec ce pays, sûrement la plus violente psychologiquement, mais également la plus belle, celle qui remet les pendules à l’heure et qui relègue nos petits soucis d’Occidentaux au rang de petits tracas sans importance.

Nous en rigolons encore (ou pas!)

  • Se retrouver à Jakarta pendant les émeutes présidentielles et voir le centre-ville bouclé par des centaines de représentants des forces de l’ordre armés jusqu’au dents qui nous lancent de « Hello » en souriant car ils sont contents de voir des occidentaux.
  • Se faire virer de notre AirBnB à Kuala Lumpur pour cause d’overbooking et se faire proposer gratuitement une meilleure alternative. Nous avons pu bénéficier d’un appart super avec piscine à débordement sur le toit pendant 7 jours sans débourser un seul centime!
  • A Malacca, se prendre la tête avec le réceptionniste à cause d’un bug de Booking pour finalement se faire inviter à manger chez lui.
  • A Songkhla, sur les marches menant à la colline, devoir attendre que monsieur Serpent veuille bien prendre le temps de monter puis de se cacher afin que nous puissions continuer notre exploration en toute sécurité.
  • Parcourir moins de 200 kilomètres en plus de 7 heures en train en Birmanie. Heureusement, les paysages sont pittoresques.
  • Se vautrer lamentablement en scooter à Hpa An. Rendre le scooter dans un sale état mais personne ne s’aperçoit de rien.
  • Loger en pleine nature à Koh Sichang. C’était sans compter sur les haut-parleurs qui hurlent la propagande dès 7 heures du matin!
  • Se préparer psychologiquement à refuser la corruption à la frontière cambodgienne. Finalement, les douaniers n’ont même pas essayé de nous soutirer le moindre dollar!

Quel est le pays…

  • le plus grand : Les Etats-Unis
  • le plus petit : Singapour
  • le plus riche : Brunei
  • le plus accueillant : Oman
  • le plus chaleureux : L’Argentine
  • le plus souriant : La Malaisie
  • le plus tolérant : La Malaisie
  • le plus bling-bling : les Emirats Arabes Unis
  • le plus chaud : L’Inde, surtout au Rajasthan
  • le plus froid : tous les pays andins
  • le plus écolo : Singapour
  • où nous avons passé le plus de temps : la Malaisie (presque 7 mois!)
  • où nous avons parcouru la plus grande distance : la Malaisie (11’703 kilomètres)
  • le plus orgasmique gustativement : l’Inde et toute l’Asie du sud-est SAUF la Birmanie
  • le plus cauchemar en cuisine : Les Etats-Unis, Le Sri Lanka, Oman et la Birmanie.
  • le plus épicé : le Sri Lanka et la Thaïlande
  • le plus coloré : Le Mexique et l’Inde
  • le plus galère à se faire comprendre : La Thaïlande et la Birmanie
  • le plus humide : Hong Kong, même si ce n’est pas un pays!
  • le plus sec : Oman
  • le plus WTF : l’Inde
  • le plus cher : Les Etats-Unis
  • le plus insulaire : le Sri Lanka et l’Indonésie
  • aux plages de rêves : le Sri Lanka

Nous avons appris

Avec ce voyage, nous sommes en apprentissage permanent. Toutes nos certitudes tombent les unes après les autres. Nous avons appris les nuances, le monde n’est pas soit noir ou soit blanc. Il y a toute une palette de couleurs entre les deux. Nous apprenons la variété du monde, des peuples et à laisser une place pour tout le monde même si nous sommes tous différents.

Nous nous attendions à

Etre de vieux croûtons. Nous pensions que le voyage backpacker au long cours était réservé aux jeunes, la vingtaine, prenant une année sabbatique après leurs études. Nous, avec notre trentaine bien entamée, nous pensions être des seniors. Que nenni! Il y a des jeunes qui voyagent évidemment mais ce n’est absolument pas la majorité. La plupart des globe-trotters que nous avons rencontrés étaient plus âgés que nous. Ils ont la quarantaine ou la cinquantaine et nous avons également rencontré des dizaines de septuagénaires. Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour voyager!

Et notre couple dans tout ça?

Après deux ans de promiscuité, nous commençons à bien nous connaître. L’important est de se laisser de l’espace de temps en temps. La communication est la clé du succès et l’humour reste toujours notre meilleur allié.

SPOILER ALERT!!!

Nous vous avions déjà annoncé dans le bilan des 18 mois la venue de nos amis Seb, Delphine, Eloane et Petit Fabien au Vietnam pour les fêtes de fin d’année. Cette new est toujours d’actualité. Nous les attendons de pied ferme et nous réjouissons de partager un peu de nos aventures avec eux. Eux, de leur côté, commencent à s’impatienter et sont déjà en train de compter les dodos qui restent avant leur départ.

Les parents de Fab, lecteurs assidus de ce blog, avaient pris connaissance de la  dernière spoiler alert et se sont dit que le Vietnam pourrait être une destination sympa pour nous retrouver. Nous les attendrons donc à Hanoi en janvier. Nous nous réjouissons également de faire un bout de route en leur compagnie.

Quant à nous, nous continuons notre route à travers le Cambodge. Nous nous arrêterons à Phnom Penh pour enfin demander notre visa vietnamien car nous sommes les seuls à ne pas l’avoir encore fait! Ensuite, comme d’habitude, selon les envies et les possibilités au jour le jour.

Pour 2020, à part la visite des parents de Fab, nous n’avons absolument rien prévu! Nous avons plusieurs idées, plusieurs contacts mais ça reste très flou pour l’instant. Une seule chose est sûre, nous continuerons sur notre lancée de slow travel et nous allons toujours essayer d’utiliser le moins possible le transport aérien.

4 réflexions sur « 2 ans de vadrouille! Le grand bilan »

  1. Bon sang, je ne sais pas lequel des 2 écrit mais quel bonheur à chaque fois…quel bonheur réellement ! Cette fois j’étais à la limite des larmes tellement ce bilan est génial. Vous en êtes à 2 ans, moi à 2 mois mais votre écrit m’émeut énormément. Déjà parce que vous avez la chance d’être deux à vivre cette expérience extraordinaire, ça doit bien changer les choses et après parce que les anectodes sont si facilement imaginables ( à la fois differentes et si proches de ce que je vis au quotidien) faisant tour à tour geindre puis rire, grogner puis sourire, pleurer puis exploser de bonheur…merci à tous les 2

    J’aime

    1. Waw merci pour ce commentaire qui nous a beaucoup émus! C’est Van la plume du blog mais Fab y met son grain de sel. Nous sommes toujours surpris de voir que notre petite vie de globe trotter touche autant les gens.
      Merci encore pour ta sincérité et que ton voyage t’apporte joie, bonheur et émotion! Profite a fond!!

      Aimé par 1 personne

  2. Hello, j’ai toujours autant de plaisir à suivre le cours de votre belle aventure et les magnifiques photos qui me font toujours rêver. Avec un couple d’amis nous partons du 17 novembre au 8 décembre au Vietnam et Cambodge, nous sommes 4 le voyage et tout organisé, du nord au sud, je me réjouis de voir ce beau pays.
    Je vous vous souhaite une bonne continuation.
    Bises
    Paola

    J’aime

    1. Merci d’être toujours fidèle au poste! Le peu du Vietnam que nous avons visité il y a 3 ans a été un vrai coup de coeur. Profite bien de ton séjour et de ce qu’il y aura dans ton assiette! A bientôt gros becs!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :