Battambang

Passer la frontière cambodgienne, ça se prépare car les douaniers ne sont pas réputés très intègres. Nous nous sommes préparés psychologiquement à ne lâcher aucun bakchich et à ne pas céder à la corruption. Nous avons tout prévu :

  • Nous avons fait le détour par Poipet car la frontière n’est pas au milieu de nulle part, nous pouvons donc la traverser à pied pour éviter de devoir verser une commission au chauffeur de bus.
  • Nous avons préparé chacun 30$, le prix exact du visa, une photo et notre passeport
  • Sur le formulaire d’entrée, nous avons indiqué une adresse bidon à Poipet pour bien montrer que nous avons tout le temps et aucun bus à prendre.
  • Nous avons prévu à boire et à manger au cas où il aurait fallu tenir un siège
  • Nous étions gonflés à bloc prêts à tenir tête au premier douanier corrompu qui croiserait notre route, et aux suivants.

Tout ça… pour rien! Personne n’a essayé de nous soutirer le moindre dollar! Nous ne savons par contre pas pourquoi nous avons passé entre les gouttes car nous avons été les seuls à ne rien payer. Comme nous étions les seuls Occidentaux, nous supposons qu’ils ont préféré arnaquer les touristes asiatiques, plus dociles. Surtout que Fab, avec son mètre quatre-vingt-six, fait office de géant en Asie et est très impressionnant.   Bref, en 10 minutes, nous avons obtenu notre visa et notre tampon. Nous avons donc eu tout le temps de comparer les compagnies de bus pour Battambang et de prendre notre premier repas cambodgien qui était délicieux après avoir traversé la zone franche remplie de casinos. Un mini Las Vegas entre deux pays qui ont interdit les jeux d’argent sur leur territoire.

Nous ne sommes pas à notre premier voyage au Cambodge, nous avons été visiter le site d’Angkor lors d’un voyage au Vietnam il y a presque trois ans. Nous ne retournerons pas visiter les temples, nous préférons nous consacrer au reste du pays mais c’est un lieu que nous vous recommandons chaudement, c’est splendide! Nous avions été assez mitigé sur le Cambodge à l’époque, surtout sur les Cambodgiens. Mais nous étions restés sur la zone méga touristique de Siem Reap. Nous allons donc donner une deuxième chance à ce pays et essayer d’en découvrir les trésors cachés.

Battambang

Battambang est la deuxième ville du Cambodge. Pourtant, elle est d’une tranquillité toute provinciale. C’est une ville bien agréable qui a gardé quelques vestiges de l’époque coloniale française. La vie s’écoule tranquillement dans les petites ruelles bordées de cafés.

Ville coloniale

Le Cambodge faisait partie de l’Indochine française jusqu’en 1953. Nous pouvons observer les vestiges de cette époque à Battambang grâce à certaines maisons coloniales encore debout. Elles sont dans un état de conservation inégal et souvent dissimulées derrière des kilomètres de fils électriques tirés anarchiquement mais elles donnent au centre-ville un certain cachet. Il y a également des petits cafés, des bars à vin et des boulangeries qui viennent renforcer la french touch de Battambang.

Bouddha

Comme ses voisins, le Cambodge est majoritairement bouddhiste. La ferveur religieuse est très grande. Battambang possède de nombreux temples et statues dédiées à Bouddha. Nous ne nous y sommes pas trop attardés car nous n’avons pas enfilé de tenue ad hoc et qu’après la Thailande et la Birmanie, nous sommes un peu lassés des temples bouddhistes.

Sangker River

La rivière Sangker traverse la ville de Battambang. Jusque là, rien d’extraordinaire. Ce qui est sympa, en revanche, ce sont ses deux rives entièrement dédiées aux piétons grâce à une grande promenade et des petits parcs interdits à tout véhicule à moteur. Déjà que le centre-ville est relativement calme, l’impression de tranquillité est renforcée le long de ce cours d’eau.

Nous avons adoré Battambang. C’est une petite ville tranquille et pleine de charme, la population locale (et expatriée aussi) est adorable, et la gastronomie est à tomber!

Cette première étape nous aura démontré qu’il ne faut pas rester sur une mauvaise impression et qu’effectivement, le Cambodge mérite une seconde chance. Espérons que la suite soit aussi prometteuse…

7 réflexions sur « Battambang »

  1. Je ne pense jamais à ces histoires de visa, un jour je vais avoir une surprise. Déjà je pars demain soir pour les philippines la fleur au bec. Je ne sais pas s’il faut quelque chose et apreß de Palawan je pense prendre un ferry ou l’avion direct pour le vietnam. Il faut demander un visa?

    J’aime

    1. Sauf erreur, vous les Français vous êtes exemptés de visa pour 15 jours. Sinon y a un e visa faisable pour un mois. Nous avons été a l’ambassade car nous avons demandé un visa pour 3 mois. C’est assez simple : une photo, un formulaire a remplir et c’est prêt sous 48 heures

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :