Chiang Rai

DSC06991

Après notre séjour balnéaire à Phuket, nous étions vraiment en manque de culture, c’est donc naturellement que notre choix s’est porté sur le nord de la Thaïlande. Pour le choix de la destination  finale, ce sont les prix des vols qui ont décidé pour nous. Nous voici donc à Chiang Rai, dans le triangle d’or, à l’extrême nord du pays.

Centre ville et Clock Tower
DSC06975

Chiang Rai n’est pas vraiment une ville pittoresque, elle est plutôt connue pour ses temples en dehors de la ville. Mais c’est une ville calme, encore pas trop touristique et surtout, sans rabatteurs. C’est ici que nous avons enfin trouvé le fameux sourire thaï, gratuit, qui ne sert pas à essayer de te vendre quelque chose ! Le soir, il est agréable de flâner au night market et de goûter aux spécialités locales dans son food-court. Le centre névralgique de la ville est marqué par une superbe tour de l’horloge, construite de style thaï avec des feuilles d’or. Le carillon sonne toutes les heures et, une fois la nuit tombée, il est accompagné d’un jeu de lumières vraiment très kitch. Nous la préférons de jour quand elle scintille au soleil.

Wat Rong Khun

DSC07045

En français Temple Blanc, situé à 13 km du centre-ville, c’est l’attraction phare de Chiang Rai. C’est un grand complexe bouddhiste inachevé et les travaux, entamés en 1996, ne sont pas prévus d’être terminés avant 2070! On doit ce projet fou à un artiste local Chalermchai Kositpipat qui voulait, par son oeuvre, rendre hommage au roi Rama IX (le père du roi actuel) et à sa ville natale. La couleur blanche symbolise la pureté du bouddhisme et, pour rendre le blanc encore plus éclatant, des morceaux de miroirs ont été insérés sur les façades.

Nous prenons également le temps de nous arrêter sur tous les petits détails architecturaux car il valent vraiment la peine, un véritable travail d’orfèvre!

Petit temple de bouddha (qui n’a pas de nom)
DSC07037

Comme il n’y a pas qu’un temple mais tout un complexe, il y a un autre édifice consacré à Bouddha qui est construit également dans le même style architectural et dont les détails sont tout autant impressionnants.

Musée des reliques bouddhistes
DSC07017

Enfin, il y a un petit musée de reliques bouddhistes où sont exposées de magnifiques pièces en or finement sculptées à effigie de Bouddha. Malheureusement, il est interdit de photographier à l’intérieur. Mais le bâtiment extérieur vaut amplement le coup d’œil. Il a la particularité d’être doré, couleur qui représente les désirs humains et l’argent dans  la religion bouddhiste.

Wat Rong Seua Ten

DSC07082

Nous l’avons mérité ce temple bleu! Comme il est situé à 3 km du centre-ville, nous avons décidé d’y aller à pied afin de découvrir d’autres quartiers de Chiang Rai. Et nous n’avons pas été déçu, ce temple très récent, terminé en 2016 est vraiment magnifique avec sa couleur bleue et ses moulures dorées.

Comme pour le temple blanc, ici tout est dans les détails et rien n’a été laissé au hasard.

Le stoupa
DSC07071

Ce petit bâtiment qui fait face au temple bleu commémore la mort de Bouddha. Même s’il est de taille modeste, il est impressionnant par sa couleur bleu profond et ses détails architecturaux.

L’intérieur du temple
DSC07104

Evidemment, la couleur bleue domine toujours et tout a été travaillé jusque dans les moindre détails mais pour nous, ça commence à devenir vraiment kitsch. Nous préférons de loin l’extérieur.

La visite se termine par quelques statues impressionnantes qui gardent l’entrée du temple. Pour le retour en ville, nous négocions un tuk-tuk car la Thaïlande sans tuk-tuk, ce n’est pas vraiment la Thaïlande.

Musée Baan Dam

DSC07125

Appelé la maison noire par analogie au temple blanc, ce musée en plein air compte une quarantaine de maisons en tek, bois noir que l’on trouve beaucoup dans les forêts tropicales, Ici aussi on doit ce chef-d’oeuvre à un artiste local Tawan Duchanee, un gars un peu fêlé avec un goût très particulier mais le résultat final, s’il est surprenant, n’est pas si mauvais.

A l’intérieur
DSC07140

C’est en jetant un coup d’œil à l’intérieur de ces cabanes que nous pouvons nous rendre compte du génie (ou de l’esprit tordu) de l’artiste. On y trouve des meubles gothiques, des peaux de bêtes, des représentations de Bouddha ou de divers dieux hindous, des squelettes d’animaux, etc. Un vrai melting-pot d’objets insolites.

Ici aussi les détails sont très travaillés, notamment du bois sculpté. Rien n’est laissé au hasard et souvent c’est assez surprenant.

Cette petite escapade à Chiang Rai nous aura réconcilié avec la Thaïlande. Ici nous sommes loin du tourisme de masse des îles du sud et de tous ses inconvénients.

Pour la suite, nous quitterons le pays quelques jours car nous souhaitons renouveler notre visa thaï pour 30 jours, nous ferons donc un crochet par le Laos.

5 réflexions sur « Chiang Rai »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :