Tam Coc & baie d’Halong

Nous quittons enfin l’enfer urbain de Hanoi pour nous retrouver, après presque trois heures de route, dans un endroit bien plus naturel à Ninh Binh.

Ninh Binh n’a absolument rien d’intéressant mais c’est la porte d’entrée pour Tam Coc, plus connu sous l’appellation de baie d’Halong terrestre. Ce surnom est dû a ses pics karstiques sortant comme des champignons de la terre. La météo se montrant capricieuse, nous devons composer avec la brume mais cette dernière donne au lieu un côté mystique et enchanteur qui nous fascine.

Rivière Ngo Dong

Le meilleur moyen de visiter la baie d’Halong terrestre c’est… sur l’eau! Pour cela, il nous faut une barque! Mais heureusement, nous avons des rameurs de choc!

Pendant toute la navigation, nous sommes complètement éblouis par le paysage qui défile sous nos yeux. Les pics de granite sont impressionnants et les rizières à leurs pieds sont très belles. Nous sommes ravis d’enfin nous retrouver en pleine nature sans trafic avec seulement le chant des oiseaux comme bruit. Autre chose très appréciable, il n’y a pas de bateau à moteur, tout se fait à la rame.

Les grottes

Il nous faut traverser plusieurs grottes durant le parcours. D’ailleurs, Tam Coc signifie « les trois grottes ». C’est en passant sous ces monstres de pierres que nous prenons conscience de l’ampleur du travail de la nature sur des années au gré des phénomènes météorologiques. Traverser ces cavernes a vraiment été sympa car la température y est bien plus douce qu’à l’extérieur!

Baie d’Halong terrestre

Puisque nous sommes dans la baie d’Halong terrestre,  il est logique de la découvrir… par la terre! Pour cela, rien de tel que le vélo! Même si Angela n’est pas trop de cet avis. Mais la beauté des paysages traversés finit par mettre tout le monde d’accord!

Dèn Cùa Quan

Notre balade à vélo nous emmène à ce magnifique temple taoïste du XVe siècle.  Le Têt approchant, nous assistons aux préparatifs des offrandes. Quelle n’est pas notre surprise de constater que ces dernières se composent, entre autres, de canettes de bière!

Baie d’Halong

Qui n’a jamais rêvé à l’évocation de la baie d’Halong? Cette baie naturelle du golfe du Tonkin composé de près de 2000 îles karstiques calcaires sur 43’000 hectares? Nous, nous en rêvions depuis longtemps. Nous en rêvions tellement que nous appréhendions d’y aller de peur d’être déçus, surtout que ces dernières années, les visiteurs ont été virulents dans leurs critiques. (montagnes de déchets, hordes de touristes, trop de bateaux,…). Nous ne sommes donc pas totalement sereins et réjouis quand nous embarquons sur le bateau qui nous fera découvrir cette beauté naturelle pendant deux jours.

Première bonne surprise : avant d’embarquer on nous annonce tout de suite que les plastiques sont totalement interdits dans la baie. Dans un Vietnam pas du tout porté sur l’écologie, c’est une mesure qui mérite d’être saluée. Apparemment, le coin a dû subir un gros nettoyage en règle car la baie est propre et il n’y a pas un déchet qui traîne. Nous sommes également agréablement surpris par la fréquentation touristique. Certes, nous ne sommes pas seuls mais il n’y a pas trop monde. Nous profitons donc du paysage époustouflant qui défile sous nos yeux malgré une météo peu clémente.

Les grottes

Avec l’érosion, les roches karstiques regorgent de grottes et de cavernes naturelles. Nous avons justement grimpé sur un de ces rochers d’où nous avons pu observer une partie de la baie depuis en haut.

A l’intérieur, c’est une succession de stalactites et de stalagmites formées par des années d’érosion. Ce qui nous a vraiment plu, c’est la température, bien pus agréable qu’à l’extérieur!

La playa

Certains îlots possèdent même une plage de sable. Vu la saison, la baignade est inenvisageable mais en été, avec le sable fin, l’eau turquoise et le paysage de rêve, il y a bien pire comme endroit pour aller faire trempette.

Fishing village

Une des particularités de la baie d’Halong, ce sont ses villages flottants. La vie s’y organise autour de la pêche et de la culture des huitres perlières.

Le village que nous avons traversé en barque se trouve dans une baie presque totalement fermée. Partout où nous regardions,  nos yeux se posaient sur d’immenses parois de calcaires. Nous avons également eu l’occasion d’apercevoir quelques rapaces et échassiers profitant de la quiétude du lieu.

Waw! Nous n’avons pas de mots pour décrire ces paysages tellement ils sont splendides! Nous ne regrettons pas une seconde d’avoir succombé à ces noms enchanteurs de Tam Coc et de la baie d’Halong, nous n’avons pas été déçus, au contraire!

Après ces lieux magiques, il est temps de descendre un peu plus au sud afin de retrouver des températures acceptables…

2 réflexions sur « Tam Coc & baie d’Halong »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :