Goa

Dans la suite de nos aventures ferroviaires nous avons testé pour vous :

  • Assis sur nos sacs à côté des toilettes. Heureusement, ça n’a pas duré longtemps car, à moins d’être champion d’apnée, c’est vraiment insupportable!
  • Assis sur les compartiments à bagages. Ce n’est pas très confortable mais la densité de population est assez faible.
  • Assis à la porte les jambes dehors sur le marche-pieds. C’est un peu étroit à nous deux mais il y a la vue panoramique sur les paysages magnifiques du sud de l’Inde et l’air conditionné naturel.
  • En ayant une place assise mais c’est parce-que nous avions réservé les billets au préalable.

Après toutes ces aventures et un petit trajet en bus pour traverser la chaînes des Ghâts Occidentaux, nous pénétrons enfin dans l’état de Goa!

DSC01082

Goa est un petit état côtier de la mer d’Arabie coincé entre le Maharashtra et le Karnakata. L’histoire a commencé comme dans beaucoup d’endroits. Ce sont les Portugais, dont Vasco de Gama himself, qui ont découvert le coin et qui y ont bâti un comptoir. L’endroit leur a tellement plu qu’ils y sont restés jusque en 1961! Même les Anglais sont partis d’Inde avant eux, en 1947!

Palolem Beach

DSC01063

Nous nous octroyons une petite pause playa à Palolem, dans le sud de l’état. C’est la station balnéaire typique avec ses hôtels, ses restaurants, ses bars et ses échoppes où on t’interpelle constamment d’un « Hello my friend! Look my shop! Buy something! » Mais la plage est vraiment sympa et l’eau a la température de l’air (36-37 degrés).

Panaji

DSC01182

Panaji est la capitale de l’état de Goa et est située à 70 km au nord de Palolem. Mais pour effectuer ce saut de puce, ça nous a pris la journée entre trains en retard, changement de train dans la gare chaotique de Madgao et chauffeurs de rickshaws n’ayant aucune idée de notre destination.

Centre colonial
DSC01175

On nous avait conseillé de nous arrêter à Panaji que si nous avions le temps pour admirer les 2-3 bâtiments historiques qui subsistent. Quelle ne fut pas notre surprise de trouver un vrai centre colonial, bordélique à l’indienne certes, mais relativement bien conservé. Le vice-roi du Portugal décida de s’y installer en 1759 et d’y bâtir par la même occasion une nouvelle ville, Nova Goa, qui devint capitale de la colonie.

Eglise Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception
DSC01192

Construite en 1609, ce joyau du baroque portugais domine la ville de Pajani. On y accède par un escalier en zigzag d’un blanc aussi immaculé que la façade de l’église. C’est un lieu de culte encore actif aujourd’hui et on y donne encore la messe en portugais tous les dimanches.

L’intérieur
DSC01200

L’intérieur est plutôt sobre pour une église de ce genre mais possède tout de même quelques richesses et surtout, ça nous permet de rester à l’ombre quelques instant car dehors le soleil cogne!

Old Goa

DSC01121

Tout près de Panaji se trouve Old Goa, la première capitale de la colonie portugaise de Goa. On y trouve tout un ensemble d’églises et de couvents de style baroque colonial. Tout cet ensemble est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Basilica de Bom Jesus
DSC01093

Construite entre 1594 et 1602, cette basilique abrite le corps de François-Xavier, un missionnaire espagnol ayant passé du temps à Goa. C’est un lieu de pèlerinage important pour toute la communauté chrétienne d’Inde.

Le cloître
DSC01108

C’est une cour intérieure typique avec ses arcades. Il y a une crèche géante permanente au milieu du jardin luxuriant. Au mois d’avril, en plein cagnard et dans une végétation tropicale, l’esprit de Noël n’est pas vraiment là mais ça vaut quand même le détour.

Sé Cathédrale
DSC01124

Achevée en 1619, la cathédrale Ste-Catherine est une des églises les plus anciennes et les plus grandes d’Asie. Avec sa façade blanche et son style baroque typique portugais, elle nous fait penser au couvent Sao Vicente de Lisbonne mais ici, il n’y a pas la brise du Tage pour nous rafraîchir.

L’intérieur
DSC01135

Au premier abord, l’intérieur de la cathédrale paraît très sobre avec ses hautes parois blanches qui apportent une fraîcheur bienvenue. (La température extérieure est de 38 degrés!). Mais c’est trompeur et la nef dévoile rapidement toute ses richesses notamment avec ses nombreuses chapelles latérales toutes construites dans un souci du détail évident.

Eglise St-François d’Assise
DSC01154

Tournant le dos à la cathédrale, cette église datant du début du XVIIe siècle abrite également un couvent franciscain converti aujourd’hui en musée archéologique.

L’intérieur
DSC01155

Ici, c’est le rose qui domine! Mais les dorures sont tout aussi belles que dans les autres édifices. Par contre les chapelles sont beaucoup plus épurées.

Goa fut une étape très intéressante entre playa et culture. C’est aussi une partie de l’Inde un peu plus soft et plus reposante également. Cependant, nous avons quand même eu une grosse déception : contrairement à Malacca, les Portugais sont partis sans laisser la recette des pasteis de nata!

Goa a failli être notre dernière étape indienne. Nous avons vraiment de la peine avec certaines différences culturelles et, contrairement à la plupart des autres pays, tout le monde n’est pas bienveillant, certaines personnes sont même carrément hostiles. Mais nous avons fait également des rencontres extraordinaires qui marquent les esprits et qui nous donnent envie d’avancer. Nous avons donc décidé de laisser une deuxième chance à l’Inde en nous envolant pour Delhi afin de découvrir une partie du nord du pays.

6 réflexions sur « Goa »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :