Nha Trang

Encore une fois, la route depuis Dalat nous a enchantés. Nous avons d’abord traversé des forêts de pins et des plantations de café. D’ailleurs, pour les accros au café, le Vietnam est un véritable paradis. Ensuite, en perdant de l’altitude, l’humidité se fait plus présente et nous avons même droit à du brouillard. Mais grâce à ce climat, nous avons traversé une superbe forêt luxuriante ponctuée de cascades et avec,parfois, une superbe vue sur des vallées verdoyantes. L’arrivée sur Nha Trang dans une jungle de béton nous refroidit un peu et nous commençons à nous demander si nous avons eu une bonne idée de venir dans le coin.

Nha Trang est la station balnéaire typique mais a le mérite d’être assez moderne. Il n’y a pas d’horreurs architecturales des années 1960-1970. Le coin touristique se concentre vraiment sur le front de mer, le reste de la ville est laissé aux locaux. Avec sa longue plage, ses tours et sa baie montagneuse, Nha Trang a un petit air de Rio de Janeiro.

La playa

Longue de 7 kilomètres, la plage de Nha Trang en jette vraiment avec sa superbe baie au relief escarpé. Le sable est un peu grossier mais l’eau est vraiment claire bien qu’un peu froide à notre goût. Grâce aux courants, c’est une destination de choix pour les surfeurs. Le petit vent qui souffle constamment rend l’humidité de l’air beaucoup plus supportable.

Le marché

Il suffit de s’éloigner du front de mer juste de deux rues pour se retrouver dans un Vietnam un peu plus authentique. Le marché est le cœur névralgique de la ville. Il faut une grande force mentale pour s’abstenir de tout acheter tant les produits sont beaux et appétissants. Il faut dire qu’avec son ouverture sur la mer de Chine Méridionale aux eaux poissonneuses, sa plaine du Mékong très fertile et ses montagnes tempérées et verdoyantes, le Vietnam est un peu béni des dieux pour produire de beaux aliments. Le matin, le marché se tient dans un couvert prévu à cet effet. L’après-midi, les étals envahissent la rue afin que les locaux puissent faire leurs emplettes sans descendre de leur scooter.

Cathédrale du Christ-Roi

Sans surprise, on doit cette cathédrale aux Français. C’est d’ailleurs un des seuls témoins de l’époque coloniale à Nha Trang. De style néogothique, elle a été construite entre 1928 et 1930 sur un promontoire haut de 10 mètres dominant la ville. La messe y est encore donnée tous les jours et les cloches sonnent toutes les heures. C’est toujours amusant de retrouver un peu de notre culture dans des contrées lointaines et exotiques mais le plus drôle, c’est de voir des touristes asiatiques en extase devant quelque-chose d’assez commun pour nous.

Nha Trang River

Nous changeons encore une fois d’ambiance. A l’embouchure de la rivière, c’est le quartier des pêcheurs aux maisons basses et aux bateaux colorés. C’est assez calme comparé à la folie touristique du front de mer et à la frénésie du centre-ville.

Po Nagar

Sur une petite colline surplombant la Nha Trang River, le mont Cu Lao, se trouve le Po Nagar, un temple cham. Les Chams étaient un peuple originaire des îles indonésiennes venu s’établir dans l’actuel Vietnam central à partir du IIe siècle créant le royaume de Champa. Leur religion était un mélange d’hindouisme et de bouddhisme Mahayana. Le temple, construit entre le Xe et le XIIIe siècle, rappelle d’ailleurs l’architecture hindouiste de cette époque. L’ensemble eut droit à une petite cure de jouvence en 1906 et reste plutôt bien conservé. C’est un minuscule Angkor (l’époque est d’ailleurs la même) en beaucoup plus urbain mais il a le mérite d’être facile d’accès. Une petite visite culturelle bien sympa pour changer de la playa.

Nui San

C’est une petite colline haute environ de 200 mètres. On accède au chemin par un temple bouddhiste possédant de belles pagodes chinoises et un bouddha couché. Ensuite, le chemin se fait plus naturel et très peu fréquenté. Nous sommes les seuls humains parmi de magnifiques papillons bleus, les lézards et les écureuils avec de superbes rayes noires sur le dos.

Et évidemment, la récompense de notre effort au sommet, avec la vue sur Nha Trang, les montagnes et l’île de Hon Tre.

Décidément, le Vietnam a le don de nous surprendre où nous ne l’attendons pas du tout! Nha Trang est vraiment sympa et a beaucoup plus à offrir que sa plage, même s’il faut reconnaître que c’est un de ses plus beaux atouts.

Nous reviendrons pour le Nouvel An dans la région avec nos amis Seb, Delphine, Eloane et petit Fabien mais nous serons un peu plus au sud du côté de Cam Ranh.

D’ailleurs, il est temps pour nous de penser à redescendre sur Hô Chi Minh Ville si nous voulons les accueillir comme il se doit à leur descente d’avion.

6 réflexions sur « Nha Trang »

  1. Je suis quant à moi, encore à Hoi an, il y a beaucoup beaucoup de touristes mais cette ville est tellement surprenante, douce et pleine de charme que ça ne me choque plus. Je pars pour Dalat demain. Comme convenu, je suis vos pas

    J’aime

Répondre à tdmvanfab Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :