Montaña Colorada

Bonne nouvelle! La météo est toujours aussi belle mais l’air semble moins sec. Nous avons en tout cas l’impression de moins vivre dans un feu de cheminée. Nous ne sommes plus obligés d’aller nous « réfugier » au bord de l’Atlantique. Nous en profitons donc pour prendre un peu de hauteur pour notre nouvelle balade du jour.

La montée sur la Montaña Colorada

Santa Catalina

C’est notre point de départ du jour. C’est un tout petit village qu’on pourrait qualifier de quartier de la localité de Vilaflor de Chasna située juste un peu plus haut. Il est perché à 1300 mètres d’altitude et vit principalement de l’agriculture.

Des arbres, enfin!!!

Le sud de Tenerife a un climat semi-aride et ça se voit dans la végétation qui dépasse rarement le mètre de haut. Pouvoir nous promener dans une forêt de pin des Canaries, c’est un peu Noël en avance pour nous! Bon d’accord, ça reste très sec et les arbres sont assez clairsemés mais pour la région située au sud du Teide, c’est presque la jungle. Du coup, le paysage ressemble plus à une pinède du bassin méditerranéen qu’à un archipel volcanique perdu au milieu de l’océan Atlantique.

Montaña Colorada

les roches de diverses couleurs de la Montaña Colorada

Même si vous n’êtes pas titulaire d’un master en langue espagnole, vous devez sûrement vous douter que Montaña Colorada signifie en français « Montagne Colorée ». Et vous avez raison! Sauf que ça ne se voit pas au premier abord. Oui, l’environnement est plus vert qu’ailleurs dans la région grâce aux pins des Canaries mais ce ne sont pas eux qui lui ont donné ce nom. Ce sont les roches. C’est vrai qu’en regardant de plus près, nous pouvons apercevoir divers types de roches allant du blanc au violet foncé en passant par du gris, du jaune et du rouge. Ceci est dû aux diverses éruptions qui ont eu lieu sur environ cinq millions d’années, à différentes périodes géologiques.

Le sommet

Nous sommes presque étonnés de voir un joli petit sommet arrondi comme une colline. Pourtant, nous sommes bien sur un volcan qui culmine à 1414 mètres d’altitude. Un volcan qui a un âge respectable quand même : 5 millions d’années et après avoir bien bossé en répandant sa lave un peu partout, il se repose d’un sommeil du juste. Mais qu’on ne s’y trompe pas! Les volcans des Canaries sont actifs et peuvent se réveiller quand bon leur semble! Il suffit d’un simple petit tremblement de terre et c’est reparti pour un tour!

Nous avons une superbe vue à 360 degrés sur la Montaña Arena, Vilaflor de Chasna et le littoral du sud de l’île avec l’océan Atlantique. Ces jours, nous avons un petit vent de sud-est qui vient du continent et qui nous apporte de la chaleur et du beau temps mais aussi un peu de sable du Sahara d’où l’aspect un peu brumeux du paysage côté mer. Ce phénomène météorologique a un nom bien particulier aux Canaries : la calima.

La spécialité du jour

Nous avons trouvé cette petite douceur sous le label « Compro Canario » (littéralement « j’achète canarien ») lors de notre départ de rando à Santa Catalina. C’est une « rosquete »,littéralement « petite roue », un biscuit de Noël typiquement canarien élaboré avec de la pâte feuilletée et parfumé à l’anis. C’est un dessert idéal après notre pique-nique idyllique au sommet de la Montaña Colorada. Nous n’avions plus parlé de bouffe depuis au moins quatre articles! Avouez que vous commenciez un peu à vous en inquiéter!

Le versant Est

Une fois au sommet et avec le ventre plein, il va bien falloir penser à redescendre! Comme nous n’aimons pas emprunter le même chemin au retour qu’à aller, nous empruntons le versant est puisque nous sommes montés du côté ouest. Il y a toujours la forêt de pin des Canaries mais le côté « colorada » est moins marqué. Par contre, le relief est plus accidenté et nous devons longer quelques barrancos.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et l’aridité reprend vite le dessus. Nous nous retrouvons assez vite à flanc de côteau, à découvert et en plein cagnard. Heureusement que le vent tempère un peu les ardeurs du soleil! Mais nous n’allons quand même pas nous plaindre d’une météo pareille en plein mois de novembre! Surtout quand la vue qui nous est offerte n’est pas mal du tout!

De Cruz de Tea à Granadilla de Abona

Vue sur Granadilla de Abona

La fin de la balade est un peu moins sauvage mais tout aussi belle. Nous traversons le petit hameau de Cruz de Tea avant de descendre à travers les cultures sur Granadilla de Abona qui sera notre point d’arrivée.

En pratique

Vue de Vilaflor depuis le versant ouest de la Montaña Colorada
  • Trajet : Santa Catalina (Vilaflor) – Sommet de la Montaña Colorada – Granadilla de Abona. Nous vous conseillons d’avoir Google Maps ou Maps.me pour cet itinéraire car le chemin n’est pas indiqué.
  • Distance : environ 14 kilomètres
  • Temps de parcours : 3h30
  • Dénivelé : 143 mètres en positif et 768 mètres en négatif.
  • Difficulté : moyen, c’est de la caillasse comme souvent à Tenerife. La première descente depuis le sommet de la Montaña Colorada est vraiment raide mais ne dure qu’une petite centaine de mètres. Une partie du chemin est masquée par un tapis d’aiguilles de pin, il faut juste être prudent à proximité des barrancos.

Nous avons, une fois de plus, été impressionnés par les paysages que nous offre cette petite île. La météo était vraiment superbe et la rando vraiment sympa. Il ne nous reste plus qu’à espérer pouvoir continuer sur cette lancée ces prochaines semaines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :