Parc national du Teide

Un séjour à Tenerife n’en est pas vraiment un si on ne va pas découvrir son emblème et son point culminant : sa majesté le Teide! Mais les tempêtes hivernales sont arrivées et ont paré la montagne d’un joli manteau neigeux. Le but n’étant pas de voir la neige, ce n’est pas trop notre kiff, nous avons sagement attendu le printemps avant d’y monter. De toute façon, nous ne sommes pas équipés pour les frimas de l’hiver!

Le service de guagua étant temporairement suspendu pour aller au parc national, il faut louer une voiture pour y accéder. Nos colocs Heidi et David nous ont gentiment proposé de nous y accompagner avec leur véhicule. En plus, David a grandi dans la région et connaît le coin comme sa poche, ce qui en fait un super guide! Nous sommes donc partis tous ensemble, accompagnés de Fleki, leur compagnon à quatre pattes, à la découverte de ce monstre volcanique.

Le Teide vu depuis le centre des visiteurs

Le problème à Tenerife est, comme toujours, la météo mais la webcam du parc national nous montrait un temps potable, nous avons tout de même décidé de tenter le coup malgré le temps bien nuageux à Puerto de la Cruz. Mais dans la forêt de pins qui surplombe la Orotava, nous avons bien douté de notre choix car le temps a tourné au brouillard et à la pluie. Nous nous sommes arrêtés en chemin juste pour observer une particularité géologique dans la forêt. L’érosion a façonné une pierre jusqu’à lui donner une magnifique forme de fleur. Après cette première découverte un peu humide, nous avons décidé quand même de tenter notre chance plus haut.

Centre des visiteurs

Nous avons vraiment bien fait de suivre notre instinct (encore une fois!) car en dessus du brouillard, il y a un magnifique ciel bleu sans un nuage! Nous effectuons un premier arrêt au centre des visiteurs. C’est un endroit que nous vous recommandons chaudement car l’exposition et le film explicatif sur la formation du Teide et de l’île de Tenerife sont très bien faits et très intéressants même pour des incultes comme nous. Le parc national couvre une superficie de presque 190 kilomètres carrés et est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La géologie du site est tellement ouf qu’elle est similaire à la planète Mars. D’ailleurs, les instruments d’exploration de la planète rouge ont été testés sur ce site. A côté du bâtiment du centre de visiteurs, se trouve un petit jardin botanique expliquant les espèces endémique du lieu. A cette saison, presque tout est en fleurs, une preuve de plus que nous avons bien fait d’attendre le printemps!

Alcance de tu mano

Bienvenue sur Mars! C’est vrai qu’il y a un petit air de famille et nous comprenons aisément pourquoi les essais sur les instruments d’exploration de la planète rouge se font ici. On peut aisément observer les différences géologiques entre les coulées de lave, les différents cratères et les pierres jaunes teintes par le souffre. Le paysage est vraiment à couper le souffle! Nous avons jeté notre dévolu dans cet endroit idyllique pour notre repas de midi. L’Espagne nous avait habitués à des places de pique-nique de ouf mais celle-ci a mis la barre beaucoup plus haut! Et on ne parle pas que d’altitude bien qu’ici on se situe déjà à 2250 mètres au dessus du niveau de la mer.

Roque Cinchado

C’est sûrement le rocher le plus photographié de Tenerife, voire d’Espagne! Même la banque centrale a utilisé son image pour les billets de 1000 pesetas! (l’ancienne monnaie espagnole avant l’Euro). On l’appelle également « Arbol de Piedra » (arbre de pierre) ou encore « Dedo de Dios » (doigt de Dieu) tellement il est emblématique. Mais s’il tient bien la vedette, il n’est pas le seul sur le site. Ses voisines, les Roques de Garcia, sont tout aussi impressionnantes. Le tout a été formé sur des milliards d’années selon les éruptions volcaniques et le travail de l’érosion. Depuis los Roques, il y a une superbe vue sur un haut plateau recouvert à moitié d’une grosse coulée de lave. L’ensemble nous rappelle étrangement l’altiplano bolivien.

Parlons quand même un peu du Teide!

Nous allons déjà commencer par répondre à la question qui vous brûle les lèvres. Oui, il est possible de se rendre au sommet du Teide! Mais……

Il y a un téléphérique qui monte au sommet mais ça coûte une blinde et c’est méga touristique. Tout ce qu’on aime!! Sinon, il y a la possibilité de monter à pied avec une nuit en refuge mais il faut réserver méga à l’avance et en temps de Covid, c’est compliqué. En plus, à Tenerife, la météo n’est jamais garantie. De toute façon, avec le brouillard que nous avons traversé plus bas, nous n’aurions vu qu’une étendue de nuages si nous y étions monté. Mais il paraît qu’en cas de beau très temps, il est possible d’apercevoir les sept autres îles de l’archipel. Nous le ferons peut-être une prochaine fois… Ou pas…

Il a de quoi se la péter ce volcan! Déjà à l’époque des Guanches (les autochtones avant l’arrivée des conquistadors espagnols), il était vénéré tel une montagne sacrée. Mais il était également craint à cause de ses éruptions explosives assez courantes à l’époque. On le surnommait d’ailleurs « l’enfer ». Aujourd’hui, sa majesté est en phase d’endormissement et ne présente que peu de risques que ce soit pour une éruption ou pour un séisme. Avec ses 3715 mètres d’altitude, c’est le point culminant de Tenerife, bien sûr mais également de toutes les Canaries et carrément de toute l’Espagne! Et comme si toute cette domination ne suffisait pas, c’est également le point culminant de toutes les îles de l’Atlantique. Et non, ce n’est pas tout! C’est le troisième plus grand volcan du MONDE depuis sa base sous-marine! Sur ce coup-là, il n’y a que les îles hawaïennes qui font mieux! Pas étonnant que Monsieur se fasse appeler « sa Majesté »! C’est vrai, il faut reconnaître que tous ces superlatifs sont assez impressionnants, surtout sur une petite île comme Tenerife dont la superficie couvre à peine une moitié de Corse. Et évidemment, les paysages volcaniques sont à couper le souffle!

Le parc national du Teide est vraiment un incontournable de Tenerife et nous n’allions évidemment pas quitter l’île avant d’y faire un petit tour! Nous avons été impressionnés par les paysages et avons passé une superbe journée grâce à Heidi, David et bien sûr Fleki (un grand MERCI à vous!)

En parlant de quitter l’île, ce ne sera pas pour tout de suite à cause, toujours, de ce fichu virus! Nous espérons quand même pouvoir rejoindre la péninsule avant l’été pour diverses raisons notamment administratives. Nous croisons les doigts pour début juin. En attendant, nous allons profiter pour aller découvrir quelques coins moins connus de l’île et effectuer quelques randonnées dans ces paysages incroyables.

11 réflexions sur « Parc national du Teide »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :