Grand bilan des 18 mois

18 mois! Ce n’est rien à l’échelle d’une vie! Pourtant, quand nous regardons en arrière, nous avons l’impression, pendant cette année et demi de vadrouille, d’avoir vécu plusieurs vies et d’avoir été plusieurs personnes différentes. C’est donc le moment de dresser un bilan et de suivre notre évolution depuis notre dernier bilan des 12 mois!

En chiffres

  • Pays visités : 20 : Brésil, Uruguay, Argentine, Bolivie, Chili, Pérou, Equateur, Etats-Unis, Mexique, Hong Kong, Malaisie, Singapour, Brunei, Indonésie, Thaïlande, Laos, Sri Lanka, Emirats Arabes Unis, Oman, Inde. 6 nouveaux pays ces six derniers mois et deux retours en Malaisie.
  • Distance parcourue : 80’096 kilomètres, dont 26’222 kilomètres sur les 6 derniers mois.
  • Température la plus basse : 13 petits degrés sous la pluie à San Cristobal de las Casas, au Mexique, c’était en août 2018. C’est vrai qu’il est plutôt difficile d’avoir froid en Asie du sud et du sud-est.
  • Température la plus haute : 44 degrés à Agra. Mais c’est extrême, il est impossible de prévoir quelque-chose à l’extérieur entre 10 heures et 16 heures car il fait vraiment très chaud et le soleil cogne très fort. Nous aimons le chaud mais il y a des limites! Même pour Van!
  • Plus haut taux d’humidité : à Hong Kong, l’humidité dépasse quotidiennement les 90%. Même les jours de beaux temps, la ville est noyée sous la brume. Ce n’est pas terrible pour les photos mais, avec les montagnes qui domine la baie, ça donne un côté mystique assez génial.
  • Plus haut taux de sécheresse : Au milieu du désert à Oman. Il y a des endroits où il pleut environ une fois tous les trois ans. Là, pas de problème pour les photos, le ciel est limpide, mais c’est notre système respiratoire qui déguste.
  • Altitude la plus basse : moins 35  mètres dans les dépressions salines de la péninsule Valdés en Patagonie argentine. A moins d’aller au bord de la mer Morte, il sera difficile d’atteindre une altitude plus basse.
  • Altitude la plus haute : 4070 mètres au Paso de Sico dans le désert d’Atacama au Chili. Vu le mal des montagnes dont souffre Fab, nous ne ferons sûrement pas de folie des hauteurs à l’avenir.
  • Sites au patrimoine mondial de l’UNESCO visités : 29 : Rio de Janeiro , chutes d’Iguazu, Colonia del Sacramento, ensembles jésuites de Cordoba, la péninsule Valdés, Arequipa, Cuzco, Lima, Chan Chan, Cuenca, Quito, les Galapagos, les Everglades, Campeche, Palenque, jardin botanique de Singapour, Malacca, paysage culturel de Bali, Luang Prabang, Ayutthaya, Georgetown, Kandy, Sigiriya, Galle, Bahla fort, les Ghâts occidentaux, Goa, Fort Rouge d’Agra, le Taj Mahal.
  • Les bobos : Il n’y a pas grand chose à signaler pour ces 6 derniers mois, nous commençons à développer un système immunitaire de compétition! Il y a toujours les petits bobos habituels (piqûres d’insectes, coups de soleil, hématomes, coupures etc…) mais rien de bien méchant.
  • Les bébêtes dangereuses : Presque rien ces 6 derniers mois, le seul serpent que nous avons aperçu à Langkawi, nous le devons à notre ami Seb. Il y a bien eu un python à Sabah mais pas vraiment dangereux puisque peureux et non venimeux.
  • Record de temps passé à la frontière : Ce sont toujours les Chiliens qui ont la palme des douaniers les plus zélés, nous avons passé 3h45 à la frontière entre la Bolivie et le Chili perdus dans les montagnes à 3700 mètres d’altitude. Record de rapidité toujours en Malaisie depuis le Brunei où il n’y a pas de contrôle de bagage car au Brunei, tout est interdit donc c’est difficile d’importer de la marchandise illicite! Le record du nombre de questions posées est détenu par les Indiens, à croire qu’éplucher ta vie privée va les aider à te fournir un visa.
  • Matériel remplacé : Là, pas grand chose non plus, à croire que nous avons enfin fini par cesser de casser ou de perdre nos affaires. Nous sommes toujours poursuivis par la malédiction des câbles USB qui n’aiment vraiment pas être transportés dans nos sacs et qui nous le font savoir en mourant prématurément.
  • Quantité de riz ingurgitée : Nous devrions plutôt compter les repas où il n’y a PAS de riz! Quoiqu’en Inde, avec les naans, les chapatis et les dosas, nous avons légèrement baissé notre consommation de riz
  • La cuisine la plus épicée : Au Sri Lanka, c’est puissance 1000 au poivre noir!
  • Plus long trajet : 24 heures de bus entre Buenos Aires et Puerto Madryn. A noter qu’en Inde, il y a un train qui relie le nord au sud en plus de 72 heures sans changement. Mais nous nous sommes bien gardés de le tester!
  • Plus long vol : 15 heures, entre Los Angeles et Hong Kong et ça va le rester un moment, aucun long vol n’étant prévu pour l’instant.
  • Nombre de fois où nous regrettons d’être partis : ZERO!! Et franchement, après 18 mois, c’est un peu tard pour les regrets.

Nos coups de cœur 

  • Pays préféré : La Malaisie, pour une tonne de raisons. C’est un pays où nous nous sentons bien, où nous pouvons être nous-mêmes et où la population est adorable.
  • Plus belle villeC’est toujours impossible d’y répondre. Nous aimons les centres coloniaux, les villes avec des espaces verts et où il n’y a pas trop de trafic.
  • Plus belle tour : Il y en a deux : les tours Petronas of course!
  • Plus belle église : San Francisco à Salta
  • Plus belle mosquée : celle du Sultan Qaboos à Mascate
  • Plus belle ville fortifiée : Galle
  • Le truc de ouf de la mort qui tue qui déchire sa race : Rien n’a encore détrôné les Galapagos tellement c’était énorme. Nous mettrons en deuxième position les forêts de Bornéo.
  • Plus belle plageLà aussi ça commence à être difficile. Il y a, bien sûr, en numéro un Tortuga Bay aux Galapagos. Les plages sauvages des parcs nationaux en Malaisie sont également superbes et Mirissa au Sri Lanka nous à enchantés.
  • Plus belle forêt : Sépilok, Sabah sur Bornéo
  • Plus belle île : Santa Cruz dans les Galapagos
  • Activité préférée : Toujours l’observation des animaux. Pour l’apéro, ça se corse un peu, nous avons dernièrement visité des pays où il est difficile, voire interdit, de se procurer de l’alcool. Alors, nous festoyons au thé, et finalement, ça va très bien.
  • Meilleure gastronomie : La cuisine asiatique sans hésitation, mais de là à la départager… Vu que nous aimons la diversité nous allons citer la Malaisie et Singapour pour leur cuisine multiculturelle.
  • Les marchés les plus colorés : Au Laos, la plaine du Mékong permet de produire une multitude de fruits et légumes de très bonne qualité.
  • Le meilleur vin : Difficile de choisir entre l’Argentine et le Chili.
  • Les gens les plus accueillants : Les Omanais
  • Les gens les plus souriants : Les Malaisiens. Le vrai pays du sourire, c’est la Malaisie
  • Les gens les plus WTFLes Indiens, nous cherchons toujours à les comprendre.
  • Les douaniers les plus sympas : Les Indonésiens, suivis de près par les Malaisiens et les Singapouriens.

Côté ville

A force de visiter des villes, il y en a certaines qui ont retenu notre attention

Nous en rigolons encore (ou pas…)

Quelques anecdotes de ces 6 derniers mois

  • Devoir chanter l’hymne national malaisien avant un concert de hard rock
  • Demander sans trop y croire au comptoir d’Air Asia un petit dédommagement  pour les 2h45 de retard prévus pour notre vol et obtenir un repas.
  • La distribution de sacs à vomi à l’embarquement dans les bus au Laos
  • Devoir sortir nos sacs de couchage dans le train en Thaïlande tellement la clim est réglée sur glacial.
  • Notre amie Delphine qui réserve super à l’avance le logement à Kuala Lumpur pour ne pas être prise au dépourvu pour Noël. Une fois arrivée sur place, le logement n’existe plus.
  • Dans notre AirBnB à Langkawi, devoir migrer sur le canapé-lit du salon après avoir cassé le sommier et nous réveiller le matin entourés de tous les doudous des enfants.
  • Se retrouver dans un ascenseur d’immeuble plein où vit une communauté pakistanaise et soudain entendre un « Bonjour! ». C’était un Pakistanais qui avait vécu au Québec et qui parlait parfaitement français.
  • Après 15 mois de voyage, rencontrer un Anglais qui fait un tour du monde à moto. Et quand il répond 15 à la question « Depuis combien de temps voyages-tu? » notre premier réflexe est de répondre « Nous aussi! » avant de réaliser qu’il a dit « 15 years! » (15 ans!) Depuis, ce mec est devenu notre idole.
  • A Bornéo, Van qui ne bronche pas quand elle croise un python et qui reste super zen quand une sangsue essaie de lui sucer tout son sang mais qui, quelques heures plus tard, devient complètement hystérique en apercevant un rat sur le front de mer
  • Au Sri Lanka, se ruer dans le premier KFC pour échapper aux plats beaucoup trop épicés et se retrouver avec un burger qui arrache la tronche.
  • A Oman, en échange de son invitation, nous proposons à notre hôte Couchsurfing de cuisiner pour lui. Il a juste oublié de préciser qu’il vivait dans une famille de 12 personnes!
  • A Oman, nos hôtes qui insistent, malgré notre réticence, pour écouter notre playlist dans la voiture et ensuite nous traiter de sauvages! (Nous les avions avertis!)
  • Fab qui affirme ne JAMAIS mettre un pied en Inde. Il y est resté plus de cinq semaines.
  • Le patron d’un hostal en Inde qui écoute du yodle à plein tube.
  • En Inde, devoir prouver que nous sommes mariés pour pouvoir partager la même chambre.

Ce que nous avons appris

Nous en avons rencontré des gens pendant 18 mois mais, avec la Malaisie et Oman, ces 6 derniers mois ont été particulièrement intenses en échanges. Nous avons donc appris à être encore plus ouverts et plus tolérants qu’avant. Nous avons appris à être moins timides et moins méfiants. même si nous flairons toujours l’arnaque quand nous en rencontrons une. Nous avons vraiment appris, même si nous le savions déjà, que peu importe la couleur de peau, la culture ou la religion, nous sommes tous humains et que les différences ne doivent pas constituer une barrière entre les gens, même si sur ce dernier point nous sommes allés au devant d’une grande déception en Inde. Pour résumer, nous avons appris que, bien que nous ayons vu des endroits extraordinaires, le côté humain et rencontres restera le point fort de notre périple. Nous sommes d’ailleurs plus sensibles à l’accueil des gens d’un pays qu’à ses paysages ou ses merveilles architecturales, même si ça fait toujours plaisir pour les yeux de d’observer de jolies choses.

Nos ressentis

  • Ce qui nous manque de la Suissetoujours rien…
  • Ce qui nous manque en général : tant que nous avons un endroit où dormir et à manger, rien. Vivre avec moins, ça s’apprend et les choses dont nous ne disposons pas, nous apprenons à nous en passer
  • Nous nous attendions à : au bout d’un moment perdre le feu sacré. Même s’il y a de gros moments de fatigue et quelques remises en question, nous sommes toujours motivés à continuer, quitte à prendre des pauses.
  • Nous positivons toujours autant : Il est impossible de tenir 18 mois de backpack sans positiver, mais objectivement, les moments de galère sont rares, ils ne sont jamais sans solution et surtout, ils s’oublient très vite.  Nous sommes conscients de vivre une aventure extraordinaire, nous n’allons pas la gâcher en râlant pour des futilités!

Et notre couple dans tout ça

Après 18 mois de promiscuité, nous nous serions sûrement aperçu s’il y avait quelque-chose qui clochait. Nous formons vraiment une bonne équipe qui roule! Chacun amène ses forces, ses ressentis et ses points de vue dans ce tour du monde et c’est pour ça qu’il est varié et qu’il fonctionne depuis aussi longtemps. Nous restons solidaires dans l’adversité et surtout, nous ne perdons pas notre sens de l’humour, c’est notre meilleur allié!

SPOILER ALERT!!

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous venons de passer 3 mois très intenses entre le Sri Lanka, Oman et l’Inde. Ce sont trois pays avec des cultures totalement différentes auxquelles il a fallu essayer de s’adapter. C’était fascinant et très enrichissant mais ça nous a totalement épuisé psychologiquement. En plus, avec le visa iranien que nous n’avons pas pu obtenir, nous avons dû revoir tous nos plans.  Il est donc temps pour nous de faire un break pour nous ressourcer. Vu que nous avons encore des projets en Asie du Sud-Est, et grâce à Air Asia, nous avons décidé de « rentrer à la maison ». Nous allons, au moins pour cet été, nous installer du côté de Kuala Lumpur. Pourquoi la Malaisie? Parce-que c’est un pays bon marché et facile à vivre où l’adaptation sociale est simple, et surtout, c’est un pays où nous nous sentons vraiment bien. Nous voulons juste faire des choses simples de citadins comme aller au cinéma ou pique-niquer dans le parc au pied des Tours Petronas. Nous en profiterons également pour retrouver une vie sociale, mais ce n’est pas très difficile, nous avons déjà plein de rencontres prévues.

Nous ne savons absolument pas combien de temps ce break durera ni comment ça se passera. Pour l’instant, nous avons juste envie de nous poser un peu. Mais rassurez-vous, même si ce sera plus calme, nous continuerons à partager nos petites aventures avec vous!

Plus tard, ça se passera normalement au Vietnam où nous avons un projet dans une école à Hanoi.

Et pour finir, vous souvenez-vous de nos amis Seb, Delphine, Eloane et petit Fabien? Ceux qui ont été assez téméraires pour venir nous rejoindre dans notre vie de backpackers pendant les vacances de Noël en Malaisie? Et bien l’expérience leur a tellement plu qu’ils remettent ça cette année! Nous leur avons parlé du Vietnam et ils ont tout de suite été enthousiastes à venir nous rejoindre et ont réservé dans la foulée leurs billets d’avion. Donc nous nous réjouissons de partager avec eux un petit périple dans le sud du pays pendant les vacances de Noël.

3 réflexions sur « Grand bilan des 18 mois »

  1. J’ai découvert le blog et je viens de lire le bilan des 18 mois. Ça m’a beaucoup plu.
    Également voyageur invétéré, je parcours dorénavant le monde pour … Bonne question .
    Je viens durant deux mois de parcourir 4 stan , à savoir l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghistan et le Kazakhstan. Mais ce n’était qu’une première approche.
    Allez y , vous adorerez :
    Vie bon marché
    Gens très sympas
    Paysages superbes
    Sécurité 100 %

    A bientôt, sur les routes du monde…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :