La Candelaria

Nous sommes partis depuis San Isidro pour la Candelaria lors d’une très belle journée ensoleillée… pour nous retrouver sous une pluie battante à l’arrivée! Ah Tenerife et ses microclimats! Mais ce n’est pas quelques gouttes d’eau qui vont nous arrêter même si nous ne sommes pas équipés! Après un épisode de calima particulièrement éprouvant pour notre système respiratoire, nous ne sommes pas mécontents d’avoir un peu d’humidité.

La Candelaria se trouve sur la côte orientale à une petite vingtaine de kilomètres au sud de Santa Cruz de Tenerife, la capitale de l’île, dont elle fait office de banlieue chic avec ses clubs nautiques et ses restos branchés.

Centre historique

Le centre historique est composé de petites maisons typiques canariennes coincées entre mer et montagnes. Avec le temps maussade, l’océan déchaîné et les habitations à flanc de coteau, nous nous serions vraiment cru dans un petit village des Asturies, une région située au nord de l’Espagne sur la côte atlantique où le climat est encore plus chelou qu’aux Canaries! Le premier village date du XIV siècle et fut construit par les Guanches, le peuple autochtone de la famille des Berbères qui peuplaient l’archipel avant l’arrivée des conquistadors espagnols.

Cueva de San Blas

Cette grotte creusée dans la roche volcanique a plus une importance symbolique que géologique. C’est ici que serait apparue la Vierge Marie au peuple guanche mais l’endroit était déjà un lieu de culte païen bien avant la christianisation. Il y a une statue en bronze de la Vierge à l’intérieur mais nous n’avons pas pu y accéder pour cause de travaux. C’était un grand lieu de pèlerinage catholique avant la construction de la basilique quelques mètres en amont.

Basilique de la Candelaria

Candelaria signifie en français « Chandeleur ». Oui, celle que nous fêtons dans les pays francophones le 2 février en mangeant des crêpes! Mais aux Canaries, c’est beaucoup plus important puisque la « Virgen de la Candelaria » (Vierge de la Chandeleur ») est la patronne de tout l’archipel! Rien que ça! La grande place sur laquelle se trouve la basilique s’appelle d’ailleurs la « Place de la Patronne de la Canaries » et a été conçue pour accueillir une foule de pèlerins lors de la procession de la Chandeleur. (hors Covid bien sûr!) La basilique actuelle ne date que de 1959. Nous avons été surpris par la date de construction assez récente car son style architectural nous a bien fait penser aux églises Renaissance espagnoles que nous avons vues en Amérique du Sud.

L’intérieur paraît sobre au premier abord mais les fresques sont vraiment admirables. La Candelaria est le plus grand sanctuaire catholique des Canaries et même un des plus grand d’Espagne. Elle accueille, hors période Covid bien sûr, plus de 2.5 millions de pèlerins par an, plus les touristes de passage. Avec la situation sanitaire et la météo maussade du jour, nous avons trouvé un lieu presque vide.

Le front de mer

Difficile de le remarquer avec la marée haute et les grosses vagues mais la Candelaria possède une jolie plage de sable noir provenant de la roche volcanique. La promenade qui longe l’océan est vraiment sympa et offre, quand il fait beau, une jolie vue sur la côte mais, lors de notre passage, le courant était tellement fort que nous nous sommes fait rincés et l’eau était vraiment très froide! Les statues qui bordent la place de la Patronne des Canaries représentent les différents chefs guanches que connut Tenerife. Il y a également un petit port de pêche avec une confrérie locale de pêcheurs qui approvisionnent les restaurants locaux très prisés par les habitants de la capitale.

Nous n’avions pas prévu une météo aussi pourrie mais elle a donné un charme un peu breton ou galicien au lieu et ça nous a finalement bien plu. (Plus à Fab qu’à Van pour être vraiment honnêtes!) Nous étions un peu en manque de culture ces derniers temps donc nous avons été bien contents de trouver un petit coin avec une histoire à raconter.

Petite spoiler alert!!

Ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux sont déjà au courant de notre futur déménagement. Pour les autres, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous allons changer de coin pour aller nous installer au nord. Quand nous disons « nord » nous parlons de la partie septentrionale de l’île pas du Grand Nord! Nous ne sommes pas téméraires à ce point! Nous avons trouvé une coloc qui a l’air sympa dans la petite ville de Puerto de la Cruz, au nord-ouest de Tenerife et le coin à vraiment l’air idyllique. Nous y emménagerons le 5 mars. En attendant, nous vous donnons un petit aperçu de notre futur lieu de vie avec ces quelques photos que nous avons prises lors de la visite de notre appartement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :