Valladolid et sa cénote

DSC03549

Valladolid, une petite ville du Yucatán fondée au XVIème siècle, était à la base une cité maya nommée Zaci. Mais quand les conquistadors espagnols débarquèrent avec leur délicatesse légendaire, ils massacrèrent tout le monde, détruisirent la ville et utilisèrent les pierres pour construire une ville coloniale à qui ils donnèrent le nom de la capitale d’Espagne de l’époque. Et oui, on doit le magnifique centre historique coloré de Valladolid à une des parties les plus sanglantes de l’histoire coloniale espagnole et pourtant nous ne pouvons pas rester indifférents à toute cette beauté construite par les colons.

Valladolid est située au centre-nord de la péninsule du Yucatan, à mi-chemin entre Mérida et la Riviera Maya et peut-être accessible depuis ces deux points pour une excursion à la journée.

Parque Francisco Canton Rosado

Il fait office de place centrale typique des villes coloniales latino-américaines. Il est bordé par la cathédrale et différents édifices à arcades typiques dont la maison de la culture. La fontaine en son centre entouré de bancs ornés du blason de la ville est également très pittoresque.

Cathédrale San Servacio

C’est l’église principale de la ville construite au XVIéme siècle.  Pour une église catholique datant de l’âge d’or des conquêtes espagnoles, nous avons été très étonnés par sa sobriété.

Barrio de Sisal

C’est un petit quartier tranquille à deux pas du centre-ville. Il entoure le couvent San Bernardo de Siena fondé par les Franciscains, toujours au XVIème siècle. Comme la cathédrale, nous l’avons également trouvé très sobre pour un bâtiment religieux de cette époque et de cette importance.

Cénote Zaci

Valladolid a la particularité de posséder un cénote en plein centre-ville. Mais qu’est-ce qu’un cénote? C’est un puits naturel rempli d’eau douce, une sorte de grotte à ciel ouvert. On en trouve des centaines dans la péninsule du Yucatán et les Mayas les considéraient comme des lieux sacrés. Certains abritent même dans leurs profondeurs des trésors archéologiques de la période précolombienne.

Valladolid est une petite ville qui mérite amplement le détour. C’est aussi le point de départ pour le site maya de Chichen Itza mais vu que nous l’avions visité il y a deux ans, nous n’y retournerons pas surtout que nous l’avons apprécié que moyennement, notamment à cause des dizaines de boutiques de souvenirs qui dénaturent le site. Mais promis, il y aura quand même des pyramides mayas dans nos prochains articles!

4 réflexions sur « Valladolid et sa cénote »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :