Villena

Pour cette nouvelle découverte, nous voulions nous éloigner de la côte. Rassurez-vous, nous n’en avons pas marre de la mer, loin de là mais la saison touristique bat son plein et ça nous gave un peu. Quoiqu’il en soit, l’arrière pays de la province d’Alicante a l’air assez sympa et nous avions de toute façon prévu d’aller l’explorer un petit peu. Lors de nos recherches, nous sommes tombés sur la petite ville de Villena facilement accessible en trois quarts d’heure depuis Alicante avec le train.

Villena est une petite bourgade bien tranquille dans la vallée du Vinalopo culminant à 500 mètres d’altitude. Oui, c’est vrai, pour nous qui avons vécu dans les Alpes suisses, 500 mètres c’est la plaine! Mais, depuis le littoral et sa chaleur étouffante de juillet, nous pouvons déjà apprécier les quelques petits degrés de perdus. Bien que la ville se situe encore dans la Communauté Valencienne, nous sentons bien l’influence de la Mancha. D’ailleurs, la communauté autonome de Castille-la-Mancha ne se situe qu’à une petite dizaine de kilomètres. La langue valencienne a aussi disparu des radars, on ne parle que le castillan dans la région.

Vue du château de la Atalaya depuis le centre historique

Théâtre Chapi

Le théâtre Chapi

Dès la sortie de la gare, nous tombons sur ce superbe bâtiment de style néoclassique. C’est le théâtre Chapi, baptisé en l’honneur du compositeur Ruperto Chapi, un enfant du pays. Il a été construit sur le site de l’ancien théâtre détruit par un incendie et a été inauguré en 1925. Malgré son style mudéjar, la façade arrière ne date pas de la période arabe mais bien des années 1920. Aujourd’hui, c’est un des théâtres les plus importants de la Communauté Valencienne (hors période de Covid-19 bien sûr!)

Centre historique

Nous ne sommes plus du tout dans le style valencien mais plutôt dans les couleurs des villes coloniales du Mexique même si la torpeur estivale reste très espagnole. Le centre historique encore visible aujourd’hui date des XVI et XVII siècles, soit après la « Reconquista » catholique mais la ville a été habitée en premier par les Wisigoths puis par les Arabes. Ces derniers ont fortifié la ville en l’entourant de remparts, mais il n’en reste plus rien. C’est un réel plaisir de déambuler dans ces petites ruelles, surtout que tous les touristes sont restés bien sagement en bord de mer!

Iglesia de Santiago

Si les ruelles du centre historique nous ont subjugués, les églises nous ont plus laissés sur notre faim. L’église de Santiago est vraiment très sobre. Elle date du XVe siècle et a été construite dans le style gothique valencien. Une fois, n’est pas coutume, elle ne se situe pas sur le site d’une ancienne mosquée. Ici aussi on s’éloigne de Valence, l’édifice ne possède pas une de ses fameuse coupoles de tuiles bleues et il n’y en a pas une seule dans toute la ville.

Plaza Mayor

Même si Plaza Mayor signifie littéralement « Grand-Place », celle de Villena est de taille très modeste mais elle suit le modèle très castillan des Plazas Mayores espagnoles. Elle date du XIVe siècle et servait pour les réunions du conseil municipal à l’époque. La petite fontaine semi-circulaire a été rajoutée au XIXe siècle. Nous lui trouvons un charme fou et c’est très sympa d’y trainer durant l’heure de la sieste quand tout est vide est un peu endormi.

Château de la Atalaya

Si le centre historique date de l’époque chrétienne, le château, lui, est typiquement de l’époque arabe. Certains forts que nous avons vu à Oman avaient exactement la même architecture. Il a effectivement été construit au XIIe siècle en pleine époque mudéjar. Il est superbement conservé et a bénéficié d’une restauration irréprochable, un vrai château de contes de féés! Malheureusement, il n’est ouvert que certains jours à certaines heures pour des visites guidées. Evidemment, nous n’y étions ni le bon jour ni à la bonne heure! Mais, même depuis l’extérieur, c’est vraiment un château qui en jette!

Même si nous avons dû nous contenter de l’extérieur, l’esplanade du château offre déjà une superbe vue sur le centre historique!

Serra de la Vila

Comme il ne fait pas assez chaud, (ben oui, en « altitude » il ne fait que 32 degrés!) nous décidons de grimper dans la petite garrigue typiquement méditerranéenne qui surplombe la ville. Bon, nous avons quand même profité de l’ombre bienvenue des pins. Mais ce petit effort en vaut la peine car la vue sur Villena et sur le paysage de la Mancha est vraiment sympa!

Nous avons vraiment eu fin nez de nous éloigner des sentiers battus pour nous retrouver dans l’arrière-pays! Villena a vraiment été une méga bonne surprise! Un centre historique digne des villes coloniales latino-américaines surplombé d’un château tout droit sorti d’un conte des Mille et Une Nuits! C’est fou! Même à l’échelle espagnole, la ville est à un carrefour d’influences : ce n’est plus vraiment Valence mais il en reste quelques traces et la Mancha n’est vraiment plus très loin! Un gros coup de cœur que nous vous recommandons chaudement si vous passez dans le coin!

Une réflexion sur « Villena »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :