Castellon de la Plana

En étudiant de plus près la carte de la Communauté Valencienne, nous remarquons qu’il y a un point assez important dans le quart nord de celle-ci, qui nous est pratiquement inconnu et au fort joli nom : Castellon de la Plana. C’est le genre de coin, loin des lieux touristiques, que nous affectionnons de découvrir et, ça tombe bien, ce n’est qu’à 40 minutes de Cercanias ou Rodalies en valencien (l’équivalent espagnol du TER français ou de la S-Bahn en Suisse) de Sagunto.

Castellon de la Plana est une petite capitale de province mais quand même la quatrième ville de la Communauté Valencienne. Elle n’a pas la beauté de sa grande voisine du sud, Valence et notre arrivée nous laisse un peu dubitatifs, ce n’est pas vraiment fou. Par contre, ce qui nous frappe, c’est une vraie douceur de vivre très méditerranéenne et très agréable, même en dehors des heures de sieste. (de 14 heures à 17 heures environ). Mais à force de déambuler dans les ruelles, nous réussissons quand même à trouver des sites dignes d’intérêt et finissons même par trouver du charme à cette ville, de prime abord, ordinaire.

Plaza Mayor

L’Ayutamento, la mairie

C’est clairement l’atout charme de la ville! En Espagne, il est courant de nommer la place principale, Plaza Mayor (Grande Place). Castellon de la Plana ne fait pas exception à la règle et aurait tort de se priver d’un nom aussi grandiloquent car ce lieu est vraiment de toute beauté. Elle est bordée par le bâtiment du marché central et par l’Ayutamento (la mairie), une superbe bâtisse de style baroque construite entre les XVIIe et XVIIIe siècles.

Cocathédrale Santa Maria

Située également sur la Plaza Mayor, cette magnifique cathédrale de style gothique valencien date du XIVe siècle. Mais il ne reste en réalité que peu de vestiges de cette époque car l’édifice fut presque entièrement détruit pendant la guerre civile en 1936. Il faut reconnaître que la reconstruction est assez réussie! Sa particularité réside dans son campanile (ou clocher si vous préférez), complètement séparé du bâtiment principal, surnommé ici El Fadri (aucune idée si ce nom a une signification précise, nous ne nous sommes pas encore mis au valencien). Cette tour octogonale, haute de 58 mètres, date du XVe siècle et possède 4 étages : une salle de l’horloge, une prison, le logement du sonneur de cloche et la salle des cloches. Une vraie prouesse architecturale pour l’époque!

Parque Ribalta

Il faisait déjà chaud en Espagne bien avant le réchauffement climatique! Il est donc courant de trouver, dans chaque ville, un parc avec de hauts arbres accordant une ombre bienvenue. Le parc de la Ribalta a été conçu à la fin du XIXe siècle, lors de l’essor industriel de Castellon de la Plana, afin de montrer aux voyageurs du chemin de fer la bonne santé économique de la ville , la gare se trouvant à proximité du parc à l’époque. Il est vrai qu’après une bonne journée de visite sous la chaleur du mois d’août, c’est agréable de se poser sur un de ces magnifiques bancs en céramique nous donnant un avant-goût d’Andalousie.

Parc du méridien

Point de croisement du méridien de Greenwich et du 40ème parallèle nord

Il se mérite ce coin! Il faut marcher 50 minutes depuis le centre-ville pour y arriver. Mais il en faut bien plus pour nous décourager, surtout que nous avions oublié à quel point il est vraiment facile d’être piéton en Europe! Mais nous n’avons pas fait tout ce trajet juste pour un parc, même si c’est une zone écologique de végétation humide de Méditerranée ainsi qu’un sanctuaire pour la faune locale. Le but de notre quête, comme vous l’avez sûrement deviné grâce au titre, c’est le méridien de Greenwich. Le seul et unique! Le point zéro de longitude! Le point de départ pour tous les fuseaux horaire du monde! Mais pas seulement! Nous sommes au point exact où il croise le 40ème parallèle nord. Du pain béni pour des passionnées de points géographiques comme nous! Au XIXe siècle, plusieurs scientifiques internationaux se sont installés à Castellon de la Plana pour étudier ce fameux point, mais il n’a été découvert qu’en 1988. Par contre, bien que l’Espagne soit alignée sur ce fameux méridien, son heure, elle, est alignée sur celle de…. Berlin! La faute à Franco, grand dictateur espagnol qui a dirigé le pays d’une main de fer de 1936 à 1975 et qui, bien qu’officiellement neutre durant la Seconde Guerre Mondiale, s’est acoquiné en douce avec l’Allemagne nazie au point d’adopter son fuseau horaire.

Basilique Santa Maria del Lleido

C’est en nous rendant au parc du Méridien que nous sommes tombés presque par hasard sur ce petit bijou. Cette petite église au milieu de nulle part a quand même été consacrée basilique par le pape Jean-Paul II en 1983 car c’est un des hauts lieux du culte à la Vierge Marie. C’est également une étape importante d’un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et les pèlerins peuvent même prétendre à une bénédiction deux fois par jour. Si l’extérieur est typiquement de style valencien assez épuré (XIVe puis XVIIe siècles), l’intérieur est décoré beaucoup plus richement, avec un style baroque italien.

Castellon de la Plana est typiquement la ville qui ne paie pas de mine au premier abord mais qui dévoile petit à petit ses quelques trésors à celui qui sait observer. C’est exactement le genre de lieu que nous affectionnons tout particulièrement, hors des sentiers battus, car nous y trouvons souvent une âme, une authenticité et peu de touristes. Une bonne journée suffit pour la visiter mais nous vous recommandons chaudement un petit détour dans le coin.

2 réflexions sur « Castellon de la Plana »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :