Tortosa

Lors de notre trip à Zaragoza, nous avons étudié plusieurs itinéraires bis pour le retour à Sagunto. Finalement, nous sommes rentrés par l’itinéraire standard pour cause de disponibilité de transports publics mais, dans notre idée de trajet par la vallée de l’Ebre, nous sommes tombés sur la ville de Tortosa et avons découvert que le coin était facilement accessible pour une excursion d’une journée depuis notre fief valencien.

Comme notre déménagement pour notre nouveau lieu d’habitation estival approche, nous avons profité d’être encore dans la région pour prendre un billet de train et de partir à la découverte de cette petite ville catalane.

Vue de la cathédrale depuis le château

Tortosa se situe à l’extrême sud de la Catalogne entre le delta de l’Ebre et le massif d’Els Ports, à deux petites heures de train de Sagunto sur la ligne Valence – Barcelone. Elle est donc coincée dans une petite cuvette à la merci de l’humidité de l’air qui provient du delta. Avec un air bien chaud et bien moite, nous nous croyons plus dans la plaine du Mékong que dans le bassin Méditerranéen mais ça ne nous a pas déplu de redécouvrir les sensations climatiques que nous avons eues dans les divers pays tropicaux que nous avons visités.

L’Ebre qui traverse la ville de Tortosa

En parlant de l’Ebre, oui, le même qu’à Zaragoza, il est d’une importance capitale pour la ville de Tortosa. Son delta, situé juste en dehors de la ville, constitue le grenier à riz de la Catalogne et irrigue également beaucoup d’autres cultures, ce qui permet à Tortosa de jouir d’une relative bonne santé économique et de ne pas trop dépendre de sa grande sœur et capitale de province Tarragona.

Il est possible de louer un vélo pour se rendre dans le delta, c’est tout plat, proche, facile d’accès et c’est un superbe coin pour observer les oiseaux! Nous ne l’avons pas fait par manque de temps mais ça figure sur notre longuissime liste de choses à voir même si nous avons déjà quelque chose de très similaire avec l’Albufera.

Centre historique

Malgré sa taille modeste, Tortosa possède un centre historique digne de ce nom! L’ambiance est déjà toute catalane avec des hautes maisons typiques à persiennes, une architecture gothique et quelques exemples du modernisme catalan. Fab prétend que la Catalgone c’est un peu l’Italie de l’Espagne. En effet, ça se tient : c’est plus raffiné,plus esthétique, la gastronomie est plus fine et l’accent est plus chantant quand ça parle castillan. D’ailleurs le catalan et l’italien sont deux langues très similaires pour leur grammaire et leur prononciation.

Comme partout en Espagne, Tortosa a une histoire très riche depuis l’époque ibérique. Malheureusement pour elle, elle fut assiégée plus souvent qu’à son tour à travers les époques, notamment par les Français. Elle connut un essor non négligeable au début du XXe siècle mais tout fut anéanti lors de la Guerre Civile Espagnole (1936-1939) où la ville a été pratiquement détruite à 100% par les bombardements. A cause de sa situation un peu isolée du reste de la Catalogne, elle fut ensuite un peu oubliée et reléguée au rang de simple ville de province tandis que sa rivale Tarragona, un peu mieux située obtint le statut de capitale provinciale et connut une meilleure renaissance.

Heureusement, le XXIe siècle a fini par arriver avec son amour de l’histoire et de la culture (et quelques deniers de l’Union Européenne aussi) et le centre historique a été complètement rénové et rendu aux piétons. Grâce à sa proximité avec le parc naturel du delta de l’Ebre, les montagnes et la mer, Tortosa connaît un petit regain touristique sans pour autant être étouffé par le tourisme de masse comme à Barcelone ou sur la Costa Brava.

Cathédrale Santa Marta
La cathédrale vue du château

Ce monstre gothique surplombant l’Ebre est la cathédrale Santa Marta construite entre les XIVe et XVIe siècles. Vue d’en haut, elle paraît particulièrement massive à cause de son toit plat s’étalant sur trois niveaux. Elle se situe au cœur du centre médiéval au pied de la forteresse où le décor nous permet aisément de nous imaginer la vie au Moyen-Age. Pourtant, du côté du fleuve, une surprise de taille nous attend! La façade tournée sur l’Ebre est du plus pur style baroque que ne renierait pas une ville comme Florence! Comme la construction a duré plusieurs siècles, la cathédrale a gentiment évolué selon les courants architecturaux de l’époque. Malgré sa forme originale, nous avons trouvé l’édifice vraiment très beau et majestueux.

L’ancien abattoir municipal

Difficile à croire que cet ensemble de bâtiments super classe était destiné à l’abattage d’animaux. Et pourtant, c’est bien l’ancien abattoir de la ville construit sur un terrain gagné sur l’Ebre. Le style architectural paraît mudéjar au premier abord. Que nenni, c’est du pur modernisme datant de 1908 mais, au début du XXe siècle, c’était à la mode de s’inspirer de l’époque arabe comme, pour prendre un exemple connu, la Place d’Espagne à Séville. Aujourd’hui, le complexe abrite l’office du tourisme et le musée de Tortosa.

Système de fortifications

Tortosa possède encore une partie impressionnante de sa forteresse qui surplombe la ville et l’Ebre du haut d’une colline de 59 mètres. Ce sont les Romains qui édifièrent les premières murailles mais ce sont les musulmans qui en firent une véritable forteresse sous l’ordre de Abd-al-Rahman III, le calife de Cordoba himself! Durant la Reconquista, Tortosa a été conquise par le comte Raimond-Bérenger IV de Barcelone et la forteresse a été remise au mains des Templiers. Aujourd’hui, les remparts peuvent faire l’objet d’une balade vraiment sympa dans les pins à l’écart de l’agitation, pas si frénétique, de la ville

Château de la Zuda

Dans la forteresse sur la partie la plus élevée du promontoire rocheux, se dresse évidemment un château! Pendant les premiers siècles de son existence, il avait un usage strictement militaire. Au XIIIe siècle, le roi Jaime Ier d’Aragon, oui notre fameux Jaime Ier même si en Catalogne on l’appelle Jaume, en fit sa résidence favorite. C’est d’ici même qu’il prépara la Reconquista du nord de la Communauté Valencienne. Aujourd’hui, le château abrite un parador, un hôtel de luxe qui a la particularité de se trouver dans un cadre historique.

La cerise sur la gâteau reste quand même la vue époustouflante que nous avons depuis soit les remparts, soit la cour du château, sur Tortosa, son centre historique, sa cathédrale « plate », l’Ebre, le delta et le massif d’Els Ports.

Même si elle n’est pas aussi pittoresque que sa grande sœur Tarragona (quoique!), Tortosa mérite amplement une journée de visite, voire plus pour sa nature environnante. Nous sommes très contents d’avoir fait une petite incursion en Catalogne, une région que nous adorons mais dans laquelle nous nous rendons trop peu à notre goût. Il nous faudra penser à remédier à cette injustice mais nous avons déjà une tonne d’autres projets sur le feu.

En parlant de projets, nous sommes en plein préparatifs pour notre grand départ le 13 juin (oui, c’est tout de suite!) pour notre lieu de villégiature pour cet été , voire plus si affinités. Comme nous sommes un peu joueurs, nous n’allons rien spoiler et vous laisser la surprise. Vous avez sans doute déjà compris dans notre paragraphe précédent que ce ne sera pas la Catalogne. Mais, dans notre grande bonté d’âme, nous avons laissé un petit indice dans cet article même s’il est très subtil et pas facile à dénicher. Le trouverez-vous quand même? Si oui, n’hésitez pas à nous envoyer la réponse!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :