Baie de Cadiz : Puerto Real

Nous n’étions pas censés vous offrir encore un article sur la baie de Cadiz de sitôt. En effet, nous avions un autre but de balade plus au nord à un endroit que nous n’allons pas spoiler car nous allons tout de même vous le faire découvrir plus tard. Mais voilà, nous sommes en plein « puente de agosto », les vacances d’été espagnoles de la mi-août et quand nous sommes arrivés à la gare de Jerez pour prendre nos billets, nous avons découvert que le train que nous voulions prendre était complet. En soi, c’est plutôt une bonne nouvelle, ça signifie que beaucoup de monde utilise les transports publics plutôt que la voiture et peut-être que ça motivera la RENFE (les chemins de fer espagnols) à étoffer son offre. En tout cas, nous l’espérons très fort!

Bref, nous n’allions pas nous laisser abattre par ce petit contretemps et comme nous n’avions pas envie d’attendre deux heures le train suivant, nous l’avons pris dans l’autre sens, en direction de Cadiz. Nous avons déjà découvert plein d’endroits fabuleux de la baie de Cadiz mais il en manquait un que nous n’avons pas pris en compte plus tôt car il nous semblait moins intéressant. C’est Puerto Real, situé entre Puerto de Santa Maria et la ville de Cadiz. Voilà, nous avons donc trouvé notre plan B!

L’Ayuntamiento de Puerto Real

La ville de Puerto Real a été fondée par les rois catholiques à la fin du XVe siècle, d’où son nom. (Port Royal en français). Mais les alentours étaient déjà habités depuis le néolithique. C’est à l’époque romaine que la région connut son apogée grâce à la baie qui offrait un port naturel d’où partait l’or des mines de la Sierra Morena a destination de Rome, la capitale de l’empire. C’était également le départ de la Via Augusta qui reliait Rome à Cadiz via les Pyrénées et qui est encore utilisé aujourd’hui comme point de départ pour le chemin de pèlerinage de St-Jacques de Compostelle. De toute cette époque faste, il ne reste aujourd’hui que les vestiges d’un four datant du Ier siècle.

Le centre historique

A la chute de l’empire romain, les lieux ont été complètement désertés et abandonnés à leur triste sort jusqu’à la deuxième Reconquista au XVe siècle. Les Arabes ont complètement boudé le coin donc il n’y a aucun vestige mudéjar à Puerto Real. Quant aux Rois Catholiques, ils avaient besoin d’un endroit stratégique ouvert sur la mer pour aller reconquérir le Royaume de Grenade, le dernier bastion musulman encore en activité sur la péninsule ibérique. C’est pourquoi ils fondèrent la ville de Puerto Real qui devint vite une place de commerce importante avec le Nouveau Monde. Elle se développa encore au cours des XVIIIe et XIXe siècle grâce à la construction navale et le centre historique date de cette époque avec les maisons typiques de la baie de Cadiz blanchies à la chaux. Le chantier naval est encore en activité aujourd’hui et participe activement à la bonne santé économique de la ville.

Cathédrale de San Sebastian

Elle est vraiment pas ouf la cathédrale, il faut le reconnaître. C’est un simple bâtiment du XVIe siècle avec un clocher et une petite coupole, le tout blanchi à la chaux. Les villes andalouses nous ont habitués à bien mieux, d’où notre petite déception. Comme la porte était ouverte, nous avons quand même été guigner à l’intérieur. Ça paraît tout autant épuré et sobre qu’à l’extérieur au premier abord mais c’est sans compter sur les petites chapelles superbement décorées dont une dédiée à Notre Dame de Lourdes qui n’est autre que la Sainte Patronne de la ville! N’oubliez pas que ce sont les Rois Catholiques qui ont fondé la ville, il leur fallait une patronne digne de ce nom!

Playa de la Cachucha

Puerto Real possède sa propre plage mais pour la baignade, ce n’est vraiment pas le top! Elle est située dans la baie côté port, ce n’est pas très glamour et elle est très exposée aux marées. On est plutôt sur de la lagune vaseuse que sur de la plage de rêve! Pour cela, il faut aller à Valdelagrana juste plus au nord où la plage est bien plus belle mais le village bien plus moche, c’est un peu le Benidorm local. Par contre, la Cachucha est un lieu idéal, surtout à marée basse, pour observer la faune locale notamment les crabes et les oiseaux. D’ailleurs, nous avons l’impression que ces derniers ont fait un retour en force dans la région en ce mois d’août. Nous en avons vu beaucoup plus que ces derniers mois, pour notre plus grand bonheur!

Pinar las Canteras

En tant qu’amoureux des arbres, nous n’allons pas partir de Puerto Real sans faire un détour par la pinède. Certes, ce n’est pas une forêt tropicale comme on les aime mais c’est déjà un très joli lot de consolation. Les 25 hectares de cette pinède étaient occupés, du XVIe au XIXe siècle, par une carrière dont la pierre a servi à la construction de nombreux édifices de la région dont la majestueuse cathédrale de Séville. Ensuite le site a été abandonné et la nature a repris peu à peu ses droits. La municipalité de Puerto Real a racheté le terrain au début du XXe siècle et a participé à la reforestation du lieu. Ce ne sont pas les forêts de pins qui manquent en Andalousie et dans tout le bassin méditerranéen mais celle-ci est incontestablement une des plus belles!

Petit fun fact : en Andalousie, une clairière se dit « patio », exactement comme les cours intérieures typiques de la région et plus particulièrement de la ville de Cordoba. Ici on est 100% Andalou jusqu’au fin fond des forêts!

Pays catholique oblige, nous sommes accueillis au milieu de la forêt comme il se doit par la Patronne herself! En effet, une petite grotte a été construite pour abriter une statue de Notre Dame de Lourdes, la patronne de la ville.

Effectivement, Puerto Real n’est pas le point le plus pittoresque de la baie et ce n’est pas le coin que nous vous recommanderions en premier, sauf pour la pinède. Par contre, c’est le coin idéal pour fuir les touristes surtout pendant la saison estivale!

Nous avons beaucoup aimé son ambiance assez tranquille et son esprit très « Bahia de Cadiz ». Il y a une âme particulière dans la baie entre les lagunes, les activités portuaires, les salines et la grandeur de Cadiz que nous sommes incapable de décrire précisément mais qui est unique au monde et qui nous fait juste nous sentir bien.

Promis, la prochaine fois nous essaierons de vous emmener dans un autre coin que la baie. Nous sommes d’ailleurs déjà en train de travailler sur d’autres articles. Donc, restez attentifs, d’autres aventures vont suivre très bientôt….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :