La Orotava

La première fois que nous sommes montés à la Orotava c’était un jour de marché afin d’aller acheter nos fruits et légumes directement aux agriculteurs locaux. Nous savions qu’il y avait un petit centre historique mais nous n’avions pas poussé nos recherches plus loin. Nous avons juste profité d’y jeter un coup d’œil au passage et nous avons découvert un véritable bijou! Mais comme la météo était maussade et que nous étions chargés de nos courses, nous ne nous y sommes pas attardés mais nous nous sommes fait la promesse d’y revenir. Nous avons donc profité d’une météo clémente, c’est-à-dire d’une journée où les nuages ne s’accrochent pas trop à la montagne pour y retourner.

La Orotava se situe juste en-dessus de Puerto de la Cruz, c’est idéal pour contrôler la météo avant de partir et ça nous fait une petite journée tranquille entre deux randonnées. C’est la plus grande commune de Tenerife et contient tout le parc national du Teide, y compris donc le sommet du volcan. C’est le village le plus escarpé d’Espagne, nos jambes le confirment! Mais c’est ce qui donne un charme fou au lieu, nous rappelant les rues tout aussi pentues du centre historique de Quito.

Une ruelle mal plate du centre historique

Centre historique

Il y a actuellement pas mal de travaux de réaménagement dans le centre historique donc c’est parfois un peu le bordel surtout avec le trafic mais nous y avons quand même trouvé notre compte dans les superbes ruelles pentues de la vieille ville. En plus des Espagnols, il y a également des Portugais, des Anglais et des Italiens qui sont venus s’y installer et ça se ressent dans l’architecture hétéroclite de la ville. La part belle est quand même laissée aux maisons canariennes avec leurs balcons et leurs persiennes en bois sculpté.

Casa de los Balcones

Comme son nom l’indique, cette maison est connue pour ses superbes balcons en bois sculptés. Elle fut construite en 1632 et abrite aujourd’hui la fondation des métiers artisanaux des Canaries.

En parlant de balcon, La Orotava est un véritable balcon sur Puerto de la Cruz et l’océan Atlantique. Par beau temps, on y voit bien le Teide mais là, Monsieur boude au-dessus de sa mer de nuages. Mais rassurez-vous, vous le verrez dans notre big article sur l’Anaga que nous sommes en train de vous préparer.

Plaza de l’Ayuntamiento

En Espagne, l’Ayuntamiento correspond à la mairie ou à l’hôtel de ville. A la Orotava, il faut avouer que ça en jette avec cet ensemble néoclassique typique de la fin du XVIIIe siècle. La place, construite sur une petite esplanade, est le seul endroit plat de la ville et c’est plutôt pratique pour sortir d’une cérémonie de mariage avec des talons aiguilles. Mais pour la suite, il vous faudra enfiler une paire de baskets. Pour la petite anecdote, le maire de la ville fait partie de la Coalition Canarienne. C’est un parti politique qui contient des adhérents de tout bord (nationalistes, libéraux, monarchistes, insulaires, centristes, conservateurs, écologistes, progressistes, etc) mais qui se revendiquent entièrement canariens. Une sorte de parti indépendantiste en somme. Ce parti a quand même gouverné toute la communauté autonome des Canaries durant 26 ans jusqu’en 1993 avant de subir une motion de censure. Aujourd’hui son influence reste anecdotique dans quelques petites commune de l’archipel dont la Orotava.

Iglesia de la Concepcion

Nous avons là sûrement une des plus belles cathédrales de Tenerife avec son architecture baroque. Elle a été construite en 1768 mais a subi plusieurs transformations à travers les siècles. Sa superbe coupole a été dessinée sur le modèle du dôme de Florence, ce qui explique pourquoi elle nous a tapé dans l’œil. Pour la jolie petite histoire, Florence a été notre première destination d’amoureux. Pour les bulbes recouvrant les clochers, nous penchons pour une influence de l’Europe de l’Est mais nous n’avons trouvé aucune info à leur sujet.

Ancien couvent de Santo Domingo

Il faut descendre jusqu’à la partie basse du centre historique pour découvrir cet ancien couvent du XVIIe siècle. Il mixe joliment le style baroque classique avec des détails typiquement canariens. Aujourd’hui, il abrite le musée de l’artisanat latino-américain.

Cité jardin

Une chose nous a frappée à la Orotava, c’est que la ville est remplie de jardins, pour notre plus grand bonheur! En plus, nous sommes en plein printemps et les fleurs, dont beaucoup d’espèces tropicales, déploient leurs plus belles couleurs et ça sent hyper bon. Ici aussi on peut noter plusieurs influences notamment anglaises et andalouses.

Jardins de Victoria

Ce superbe jardin en terrasses a été construit en 1884. C’était un mausolée pour Diego Ponte del Castillo, un marquis local. Aujourd’hui, le lieu a juste la fonction de jardin, la dépouille ayant été transférée dans le cimetière municipal. Les sept terrasses donnent un aspect plat à la ville mais ne vous y trompez pas, il faut grimper pour y accéder! Mais l’effort en vaut la peine, surtout en pleine floraison!

La Orotava pourrait, à l’instar de Garachico, également figurer sur la liste des plus beaux villages d’Espagne. En tout cas, il nous a conquis! Et comme nous sommes tout près, nous risquons bien de revenir déambuler dans ses ruelles, même si elles sont mal plates!

2 réflexions sur « La Orotava »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :