Grand bilan et rétrospective 2021

L’année passée, nous vous avons proposé un bilan de l’année 2020 car, avec la situation pandémique mondiale, elle avait été vraiment bizarre pour nous, comme pour tout le monde. L’article avait cartonné et nous avons eu de bons retours. Nous avons donc décidé de nous plier au jeu de la rétrospective encore une fois cette année.

La situation n’est pas revenue « à la normale » en 2021 et nous avons dû plusieurs fois nous adapter aux restrictions et aux mesures sanitaires. L’année passée, nous vous avons livré le bilan dans un état d’esprit en demi-teinte. Qu’en est-il de cette année? Embarquez donc dans la machine à remonter le temps de Van et Fab et vous saurez tout!

Plage de rêve à Zanzibar où nous passons les derniers jours de 2021
Janvier

Nous commençons l’année avec le moral un peu dans les chaussettes. Nous sommes dans le sud de Tenerife , les restrictions anti-Covid sont super strictes et les tempêtes hivernales nous apportent des fortes pluies et des températures bien fraîches tout droit venues de l’Atlantique. Avec le recul, janvier aura été notre mois le plus déprimant de 2021. Notre lot de consolation sera notre accès à Netflix et nous avons pu rattraper une partie des plus de trois ans de retard dans les films et les séries.

Février

Heureusement, sous des latitudes comme les Canaries, l’hiver ne dure jamais très longtemps. Les premières fleurs commencent à montrer le bout de leur nez et le soleil recommence à briller et, comme un bonheur ne vient jamais seul, les restrictions s’assouplissent un peu et nous pouvons continuer nos explorations du sud et de l’est de Tenerife. Nous avons juste droit à un fort épisode de calima (c’est le scirocco qui nous apporte de la chaleur ainsi que du sable du Sahara qui reste en suspension dans l’air provoquant une épaisse brume et des problèmes respiratoires) qui dure trois jours mais qui fait bien remonter les températures.

Mars

Nous reprenons nos sacs pour les poser dans le nord de l’île, à Puerto de la Cruz. La porte d’entrée de la maison où nous logeons donne directement sur l’océan et nous sommes vraiment tombés sur des colocataires en or! Ce sera sûrement la coloc de notre vie! Et dire qu’à la base nous avions accepté la chambre juste parce-que la propriétaire avait tapissé une paroi du hall d’entrée avec une carte du monde! Nous découvrons une Tenerife complètement différente, beaucoup plus humide et à la végétation beaucoup plus luxuriante, pour notre plus grand bonheur! Aux premiers rayons de soleil, nous nous rendons dans l’Anaga, un massif recouvert de forêts de laurisylve typique de la région qui deviendra un de nos coups de cœur sur Tenerife.

Avril

C’est clairement le plus beau mois que nous avons eu à Tenerife. Le printemps s’est bien installé dans un superbe déploiement de couleurs et le soleil est au rendez-vous! Nous profitons de cette météo bien clémente pour nous offrir un abonnement de guaguas (le petit nom des bus aux Canaries) afin de découvrir encore d’autres merveilles de l’île. Nous continuons notre exploration de l’Anaga et découvrons Masca et le massif de Teno qui sera encore un de nos coups de cœur. Evidemment, nous allons également voir sa Majesté le Teide, le point culminant de l’île mais aussi de toute l’Espagne. Nous montons également à San Cristobal de la Laguna dont le centre-ville est inscrit au patrimoine de l’UNESCO mais, contre toute attente, le coin ne nous plaît pas du tout! Certes, le centre historique vaut le coup d’œil mais nous avons trouvé l’âme de la ville un peu bizarre. Et ça n’a pourtant rien à voir avec le climat, réputé le plus pourri des Canaries, car nous avons réussi à y aller un jour de grand beau. Nous avons de loin préféré Garachico, un petit village du nord-ouest plein de charme qui figure sur la liste des plus beaux villages d’Espagne et c’est totalement justifié!

Mai

Après cette jolie parenthèse hivernale, nous étions bien motivés à rentrer sur la péninsule mais les restrictions de déplacement entre les Communautés Autonomes espagnoles ne sont toujours pas levées. Nous devons nous résoudre à rester un mois de plus à Puerto de la Cruz et c’est clairement le mois de trop. Bien sûr, nous profitons à fond de la compagnie de nos colocataires et ça n’a pas de prix mais beaucoup de choses, surtout administratives, nous attendent dans notre fief à Puerto de Sagunto. Pour couronner le tout, la météo ne nous aide pas du tout. Après un mois d’avril extraordinaire, le mois de mai est tout pourri avec beaucoup de grisaille et de pluie. Nous rongeons notre frein et profitons du bon wifi de l’appartement pour avancer dans nos projets professionnels.

Juin

Youpie! L’état d’alarme a été levé en Espagne et nous pouvons enfin rentrer sur la péninsule! Nous sommes tellement contents de retrouver notre Méditerranée! Certes elle est beaucoup moins impressionnante et sauvage que l’Atlantique mais c’est notre mer, ça ne s’explique pas! Mais pas le temps de flâner à la plage, nous avons un gros mois qui nous attend! Finalement, notre travail acharné, nos longues attentes, nos demandes de documents et nos prises de tête ont enfin porté leurs fruits! Nous sommes officiellement résidents espagnols à Puerto de Sagunto ce qui signifie qu’en cas de pandémie ou autre crise, nous pourrons nous y rendre sans problème! Nous sommes tellement heureux d’avoir trouvé un pays où nous nous sentons enfin chez nous! En parallèle, nous accueillons pendant deux semaines nos amis Seb, Delphine, Eloane et Petit Fabien qui viennent découvrir une partie de notre belle Communauté Valencienne.

Juillet

Nos amis rentrent chez eux et nous libérons l’appartement afin que la famille de Fab puissent y profiter pour leurs vacances d’été. Nous posons nos sacs à Alicante pour le mois de juillet. Le choix de cette ville s’est imposé assez facilement car nous avons eu un coup de cœur pour l’ambiance de la ville lors de notre passage l’automne précédent. Nos colocataires sont vraiment chelous mais l’appartement se situe au cinquième étage dans une vieille bâtisse pleine de charme qui donne directement sur l’esplanade et le port de plaisance! Il aurait été difficile de trouver mieux! La famille de Van vient nous dire bonjour pendant leurs vacances et découvrent les joies des vagues de chaleur estivales typique du sud de l’Espagne. (un bon 45 degrés!). Nous profitons de notre séjour pour découvrir des coins méconnus du sud de la Communauté Valencienne qui diffère totalement de la région de Valence où nous habitons.

Août

Nous rentrons dans notre fief valencien où nous retrouvons les parents de Fab. Oui, nous en voyons du monde en cet été 2021! Nous sommes enfin convoqués pour la première dose du vaccin. Nous avions, jusqu-là, été trop jeunes pour prétendre recevoir notre injection, l’Espagne procédant par tranche d’âge. Nous avons donc la joie de vous annoncer que nous faisons encore partie des jeunes! Après deux mois bien chargés autant professionnellement que personnellement, nous sommes contents de lever un peu le pied et de profiter enfin de l’été espagnol et de la playa.

Septembre

Nous commençons septembre de manière festive avec « Las Fallas ». C’est une fête typiquement valencienne qui se tient normalement en mars autour de la St-Joseph car c’est la fête des charpentiers. Wikipédia vous expliquera beaucoup mieux que nous les tenants et les aboutissants de cette fête. Covid oblige, les festivités ont été annulées deux années de suite mais, en 2021, elles ont été reportées en septembre. Nous recevons enfin notre pass sanitaire avec la deuxième dose du vaccin et, avec l’assouplissement des formalités d’entrées de certains pays, nous décidons, un peu à la dernière minute, de reprendre nos backpacks pour refaire un petit tour. L’idée nous trottait dans la tête depuis plusieurs mois mais avec la situation sanitaire nous n’osions plus trop espérer. L’Amérique Centrale nous semblait assez prometteuse et facile à voyager en temps de Covid mais, suite à un bug informatique, nous n’arrivons pas à régler nos billets d’avion pour le Mexique. Nous le prenons comme un signe et finalement nous partons sur l’est.

Octobre

Octobre sera dédié à la découverte de la Turquie qui se révèlera être un de nos gros coup de cœur au même titre que la Malaisie. Nous découvrons principalement le sud du pays pour des raisons climatiques et profitons de la douceur méditerranéenne. Mais nous avons déjà mis sur notre liste le reste du pays pour des saisons plus clémentes! Tout nous plait ici, les paysages, la nature, les villes, la culture, les sites archéologiques, les gens vraiment adorables et, bien sûr, la bouffe! Nous avons tellement bien vendu le pays que tous nos proches rêvent d’y aller. Jamais nous n’avions autant fait l’unanimité auprès de nos connaissances pour une de nos destinations!

Novembre

Le temps commence bien à se rafraîchir en Turquie, il est temps de nous envoler vers des climats plus cléments. Nous pensions à un premier temps à l’Egypte puis finalement, nous trouvons une offre imbattable pour Entebbe, en Ouganda. L’Afrique nous titille depuis un moment déjà. Nous avons ensuite le projet de rejoindre l’Egypte par voie terrestre. L’Ouganda n’est pas du tout le pays auquel nous avions pensé en premier car il n’est pas connu pour être « backpackers friendly ». Nous y arrivons donc sans vraiment de préparation préalable mais, une fois le premier choc culturel passé, nous nous habituons assez vite et les galères deviennent de moins en moins difficiles à gérer. Le pays nous fascine par ses paysages fabuleux, sûrement les plus beaux que nous n’ayons jamais vus! Nous qui sommes fascinés par les points géographiques emblématiques avons été bien servis! Nous avons pu découvrir la source du Nil à Jinja, et avons, pour la troisième fois de notre vie, traversé à pieds la ligne de l’Equateur.

Décembre

Il faut avouer que ce dernier mois de l’année aura été très riche. Trente jours sur un visa passent très vite et il nous faut déjà penser à quitter l’Ouganda. Nous passons en Tanzanie, une de nos destinations rêvées où nous sommes super bien accueillis dès la frontière! Nous commençons par le nord où nous découvrons des paysages fabuleux comme le lac Victoria à Mwanza , des lagunes salées, la savane, la forêt tropicale près d’Arusha et bien sûr, le Kilimandjaro himself qui n’est autre que la plus grande montagne d’Afrique! Au même moment, l’Afrique du Sud annonce le variant Omicron et effectivement, quelques symptômes caractéristiques de ce fichu virus nous contraint à l’isolement pendant quelques jours à Dar-es-Salaam. Heureusement, en ce qui nous concerne, ce ne sera qu’une petite grippette. Une fois remis, nous traversons enfin vers Zanzibar où nous posons nos sacs pour toute la fin de l’année. Nous galérons pour trouver un bon wifi pour travailler mais ce désagrément est vite compensé par la beauté de la plage et le charme de la vieille ville de Stone Town. Zanzibar sera un de nos gros coup de cœur de toute notre vie de nomades et nous n’aurions pu trouver un meilleur endroit pour bien terminer l’année!

Conclusion

Cette année 2021 aura été variée, pleine de rencontres, riche en émotions, un peu imparfaite mais tellement « nous »! En tout cas, nous sommes dans un bien meilleur état d’esprit qu’à la même période l’année passée même si l’avenir reste un peu incertain. Nous avons dû, bien sûr, nous adapter aux circonstances mais nous ne nous en sommes pas trop mal sortis. Certaines remises en question ont été nécessaires, elles ne nous ont pas vraiment fait du bien sur le moment, mais nous savons qu’à terme, elles nous serons bénéfiques. Nous avons surtout l’immense joie d’avoir trouvé en Espagne un pays dans lequel nous nous sentons enfin chez nous (Nous vous expliquons pourquoi ici) car, au risque d’en froisser certains, ce n’était pas du tout le cas en Suisse. Bref, nous tirons plutôt un bilan positif de cette année 2021 même si ce n’était pas gagné d’avance.

Et en 2022?

Nous sommes toujours en train de profiter de notre petit trip en Afrique et planchons pour un retour chez nous, en Espagne, pour le mois d’avril ou mai. Notre visa tanzanien est valable jusqu’à mi-février et nous comptons bien en profiter le plus longtemps possible. Il nous reste encore pas mal de choses à découvrir dans ce pays et nous nous réjouissons de reprendre la route même si ça implique de quitter l’océan indien pour quelques temps. Notre projet de rejoindre l’Egypte par voie terrestre est, pour cette fois, complètement mort et enterré. La situation devient vraiment catastrophique en Ethiopie avec divers conflits armés et la situation n’est pas terrible non plus au Soudan après le coup d’état militaire. Nous avons pensé descendre au sud mais Omicron vient changer la donne également, il devient difficile de rentrer en Europe depuis un pays d’Afrique Australe. En plus, le Zimbabwe n’a pas rouvert ses frontières terrestres, ce qui implique devoir zapper les chutes Victoria. Nous avons décidé de garder l’Afrique Australe pour un autre voyage et nous consacrer cette fois-ci à l’Afrique de l’Est. Nous gardons un tout petit espoir sur la réouverture des frontières terrestres du Rwanda, un autre pays qui nous attire, sinon, nous trouverons bien un plan B, ou C, ou D… Pour la suite de 2022, nous n’avons pas de gros projets par peur de devoir encore y renoncer à cause de la crise sanitaire mais nous fourmillons de petites idées qui nous semblent assez réalisables pour l’instant. Nous sommes un peu frustrés de ne pas pouvoir plancher sur quelque chose de grand (pas seulement des voyages mais des projets plus perso également) et en même temps nous sommes contents de prendre la vie comme elle vient et de saisir les opportunités quand elles se présentent. Nous allons garder l’esprit ouvert et, si vous avez des idées à nous soumettre, n’hésitez pas, nous les étudierons avec plaisir!

En attendant, nous vous souhaitons à tous la meilleure année 2022 possible! Que le bonheur fasse partie de votre quotidien et que vos rêves puissent se réaliser!

Une réflexion sur « Grand bilan et rétrospective 2021 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :